Nouvelles Du Monde

Empat sens les idées contre Burgos

Empat sens les idées contre Burgos

2024-03-30 00:30:33

BarceloneL’Espanyol entame la dernière ligne droite de la compétition régulière de manière peu convaincante. Le duel contre Burgos (0-0) a été le premier des dix matchs qui décideront du sort des Blancs et Bleus. Beaucoup d’entre eux, face à des rivaux directs pour la promotion, comme ce fut le cas ce soir du Vendredi Saint. Ceux de Manolo González n’ont cependant pas été énergiques dans une sale confrontation marquée par la météo et le manque d’inspiration.

Burgos a commencé le match du bon pied et Fer Niño célébrait déjà le 1-0 après trois minutes, mais le but a été annulé par la main du joueur andalou. Joan García et Caro se sont affrontés dans un duel par arrêts de jeu. Le gardien perruche, une fois de plus, a eu le mérite de continuer comme titulaire et est devenu le héros de la soirée. Le jeune a fait un usage exemplaire de l’opportunité que lui offrait la blessure de Pacheco.

Lire aussi  Bolsonaro a présenté un plan pour annuler les élections de 2022, selon les dirigeants militaires brésiliens

Le froid semblait figer un jeu au point mort qui n’était qu’un va-et-vient de corners et de longues passes infructueuses. Cependant, lorsqu’ils parvenaient à poursuivre le jeu, les footballeurs se brûlaient les chaussures et étaient trop pressés d’atteindre le but adverse. Cependant, Burgos était plus intense. Aucune équipe n’avait quitté El Plantío avec trois points en poche cette saison, et l’Espanyol sentait le poids du fort. A la mi-temps, le score était encore vide, mais l’ambiance était chauffée par le but refusé, les nombreuses fautes et l’expulsion de l’entraîneur local pour protestation.

Burgos a su mieux combiner. La tête de Fer Niño a touché la barre transversale et quelques tirs sont passés à côté du but de Joan García. Pour aggraver les choses, une intense averse a commencé à tomber, ce qui n’augurait rien de bon. Ainsi, sous la pluie et le froid, mais sans idées ni buts, s’est terminée la première des dix finales de l’Espanyol. Il en reste encore neuf, et vous devrez trouver de nouvelles idées pour les surmonter.

  • Burgos : Cher ; Arroyo, Cordoue, Elgezabal, Matos ; Álex (Martin, 87′), Atienza (Joni Montiel, 87′), Appin (Grego, 59′), Dani Ojeda (Bermejo, 75′) ; Fer Niño (Edu Espiau, 76′), Job. Entraîneur : Jon Pérez “Bolo”.
  • RCD espagnol : Joan García ; El Hilali, Sergi Gómez, Cabrera, Brian Oliván ; Jofre (Salvi Sánchez, 65′), Gragera, Keidi Bare (Lazo, 78′), Nico Melamed (Braithwaite, 65′) ; Pere Milla (Aguado, 65′), Puado (Gastón Valles, 90+2′). Entraîneur : Manolo González.
  • Objectifs : aucun
  • Arbitre: Adrián Cordero Vega (Comité Cantabrique).
  • Cartons jaunes : Keidi Bare (11′), Curro (11′), Fer Niño (39′), Caro (45+2′), Pere Milla (53′), Matos (68′), Gragera (78′).
  • Cartons rouges : Jon Pérez “Bolo” (40′).
  • Stade : El Plantio.
Lire aussi  L'acteur Matthew Perry, Chandler dans "Friends", est décédé à l'âge de 54 ans



#Empat #sens #les #idées #contre #Burgos
1711766218

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT