Nouvelles Du Monde

Echouri: un voyage subtil et raffiné dans un univers intérieur ardent

Echouri: un voyage subtil et raffiné dans un univers intérieur ardent

2023-11-29 16:11:41

Le volume de sonnets “Ecouri”, signé par Eva Constantinescu, édition bilingue roumain-anglais (la traduction est assurée par Vasile Poenaru, poète, traducteur, lexicographe et éditeur roumain), récemment publié par la maison d’édition Coresi, est une également agréable surprise pour le lecteur comme les autres ouvrages de l’auteur distingué (Obsessions, Inconnu au bal, Loin de la lune qui soupire, Poame amer, Captiva et Nostalgies).

L’auteur définit son credo poétique dès le tout premier ouvrage, intitulé “Mes sonnets” : “Poèmes pessimistes au début de l’automne/Ce qui balance son étendard violet dans les dés/Et pleurer dans des rimes fixes banales et obsolètes/Défier la vraie poésie moderne.. .”.

Ses écrits sont imprégnés de frisson lyrique et d’expérience poétique mélancolique et authentique, à l’opposé de la « poésie moderne », qui « emballe » parfois les sentiments de l’auteur de manière trop superficielle.

Au-delà de la reproduction de quelque trouble poétique qu’elle veut transmettre, habilement, plus loin, l’auteur se pose des questions essentielles sur la nature humaine et l’existence, aux connotations métaphysiques : « Glisser sur une lueur d’espoir/Étais-je une créature ou une flamme ardente ? ” (“Je me demande…”).

Lire aussi  Le tennis féminin UTC participe à l'invitation d'automne d'Austin Peay

Oscillant entre nostalgie de ses plaines natales et méditation mélancolique, Mme Eva Constantinescu offre au lecteur une large palette d’émotions, magistralement restituées.

Le temps est l’occasion d’une réflexion approfondie sur des dimensions que nous percevons partiellement, mais que nous ne pouvons pas saisir pleinement : « Hélas, je ne peux pas mesurer le temps/Que c’est l’éternité elle-même qui se répète,/Des échos qui résonnent là où c’est calme/Des portes qui se ferment sans n’importe quel loquet”.

Versification impeccable, sonnets qui vont à l’âme

La versification est impeccable, les sonnets pénètrent naturellement dans l’âme du lecteur, ils coulent comme une eau de source qui traverse la nature si chère à l’auteur ou, selon les cas, ils se forment à l’occasion de subtiles méditations.

“Avec des routes poussiéreuses sur les traces des troupeaux/Et de longues ombres au soleil couchant/Avec des roses sauvages pleines d’arômes verts/De l’amour qui naît, de l’amour qui meurt…” (Été).

Ou : “Tu adorais alors des dieux étrangers/En leur apportant offrandes et paiements/Tu les construisais quand des temples, quand des villes/Dans les montagnes de la lune, dans les forêts, dans les prairies…” – Reproche… (dans lui-même).

Lire aussi  Est-il vrai que boire du thé au gingembre peut affecter les médicaments contre l'hypertension ?

Animé tantôt par un esprit ludique difficile à maîtriser, qu’il exprime dans une effervescence poétique qui jaillit à la surface, perçant les brèches des souvenirs, comme dans “Allez, chante-moi”, tantôt par des réverbérations mélancoliques ( “Et nous sommes laissés seuls”) ou les subtilités de la vie (“Désir”, “Je suis laissé pour compte”), la poète se révèle au papier raffiné, avec grâce, immortalisant ainsi des expériences et des méditations d’une grande sensibilité en véritable art. bijoux.

J’extrait des significations métaphysiques de certains poèmes, comme “Reste, lumière…”, invitant le lecteur à une méditation profonde : “Le mot est trouble et dénué de sens pour moi…/Je ne sais pas ce que je veux, ou ce que j’ai J’ai oublié de demander ?/Mais peut-être que le mystère éclate/Du sol égayé par le Très Saint…”.

Ainsi, le mot devient « dénué de sens » non pas en raison de son existence, mais en l’absence de la pleine perception de l’ensemble, du décryptage de la profondeur secrète de la création et de l’existence, sans laquelle le sens du mot ne peut être pleinement compris.

Lire aussi  Gibran concernant le code du vice-président jeune et expérimenté de Prabowo : ce n'est pas nécessairement moi

“Echouri” est une réalisation particulière, tant par le message transmis que par le rendu poétique d’un univers intérieur riche, enflammé, plein de significations, d’essences qui ne laisseront certainement indifférents ni les amateurs de poésie authentique ni les critiques.



#Echouri #voyage #lyrique #subtil #raffiné #rendu #dun #univers #intérieur #ardent
1701263875

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT