Nouvelles Du Monde

Des marges allant jusqu’à 1 700 euros sur les contrats d’énergie, avec la concurrence seulement environ 150 euros : « Luminus voulait s’enrichir au lieu d’aider les clients »

Des marges allant jusqu’à 1 700 euros sur les contrats d’énergie, avec la concurrence seulement environ 150 euros : « Luminus voulait s’enrichir au lieu d’aider les clients »

© carlo coppejans

L’organisme fédéral de surveillance de l’énergie, la Creg, a examiné de près le fournisseur d’énergie Luminus à De Kamer. L’année dernière, il a utilisé des marges allant jusqu’à 1 700 euros sur ses contrats énergétiques, alors que la même marge chez la concurrence n’était que d’environ 150 euros. “Luminus voulait s’enrichir, au lieu d’aider les clients”, a déclaré le parti Vooruit. Remarquable : lorsque la Creg a demandé des explications à Luminus, les marges ont de nouveau baissé.

Werner Römers

Aujourd’hui à 03:00

La Creg, l’autorité fédérale de surveillance de l’énergie, s’est expliquée cette semaine dans De Kamer sur la forte augmentation des prix des factures énergétiques ces derniers mois.

Et cela a porté un coup dur au fournisseur d’énergie Luminus, qui en Flandre représente une part de marché d’environ 25 %.

L’année dernière, elle a facturé des soi-disant ‘marges’ ou marges pour ses contrats variables “qui s’élevaient à 1 000 euros par an pour l’électricité, dans les cas extrêmes même 1 400 euros, et jusqu’à 700 euros pour le gaz”, explique le directeur de la Creg, Laurent Jacquet. .

Lire aussi  Les prix du pétrole ont atteint des sommets sur plusieurs mois en raison du resserrement de l'offre

Et cela alors que les marges de la plupart des autres fournisseurs d’énergie restaient limitées à une moyenne d’environ 100 à 150 euros.

Concrètement : la Creg a montré dans De Kamer un graphique d’un contrat variable pour l’électricité chez Engie – un contrat moyen, selon la Creg – où la marge ne dépassait jamais les 200 euros mois après mois, alors qu’avec un contrat similaire chez Luminus la marge monte à plus de 1 400 euros en septembre. Jacquet a évoqué un « graphe éclaté » dans le cas de Luminus.

Selon la Creg, il y a des raisons pour lesquelles les fournisseurs d’énergie ont légèrement augmenté leurs marges l’an dernier – plus de coûts, par exemple en devant renforcer leur service client ou en autorisant plus de plans de paiement échelonnés.

Néanmoins, elle soupçonne Luminus d’avoir “artificiellement” augmenté les marges. Selon Jacquet, Luminus “souhaitait capter la différence de prix à son profit, plutôt que de laisser les clients l’utiliser”. Une pratique “contestable”, selon Jacquet, mais une pratique contre laquelle le gendarme de l’énergie ne peut agir.

Lire aussi  Geneva Watch Days: Un salon horloger en plein essor

Il est vrai que la Creg note que lorsque Luminus a demandé des explications en décembre, le fournisseur d’énergie – comme s’il se sentait pris – a de nouveau laissé les marges chuter fortement.

Le député de Vooruit et spécialiste de l’énergie, Kris Verduyckt, affectionne Luminus, qui “a voulu s’enrichir de ces augmentations de prix au lieu d’aider ses clients”.

“Le fait que Luminus ait cru pouvoir s’en tirer – ce qui aurait pu réussir si la Creg n’avait pas scruté les factures – prouve une fois de plus que la facture énergétique, et certainement la facture énergétique variable, doit être beaucoup plus transparente et transparente” , dit Verduyckt.

Luminus n’est pas du tout d’accord avec la critique. L’entreprise insiste sur le fait que la facture énergétique doit être vue dans son ensemble, plutôt que les différents aspects séparément : « ce qui compte pour l’utilisateur final, c’est le prix total. Et pendant la période ciblée, les produits Luminus figuraient parmi les prix les plus compétitifs.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT