Des gains commerciaux ponctuels dopent les bénéfices de Piraeus Bank au premier trimestre

Un homme passe devant une succursale de la Piraeus Bank à Athènes, Grèce, le 17 janvier 2022. REUTERS/Louiza Vradi

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

ATHENES, 12 mai (Reuters) – Le prêteur grec Piraeus Bank (BOPr.AT) a annoncé jeudi avoir multiplié par six son bénéfice net au premier trimestre par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, stimulé par de solides revenus commerciaux.

Le quatrième prêteur grec en valeur de marché a déclaré un bénéfice net des activités poursuivies de 521 millions d’euros (547 millions de dollars) après un bénéfice de 78 millions d’euros au quatrième trimestre 2021.

La banque avait perdu 404 millions au premier trimestre 2021.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Les revenus de négociation ont été stimulés par des gains ponctuels comptabilisés dans son portefeuille d’obligations souveraines et d’autres transactions, a déclaré la Piraeus Bank.

Le revenu net d’intérêts a chuté de 10% en glissement trimestriel à 286 millions d’euros, affecté par l’assainissement accéléré des créances douteuses du bilan de la banque.

Hors revenus perdus des expositions dites non performantes (NPE), les revenus nets d’intérêts ont atteint 246 millions d’euros au premier trimestre et ont augmenté de 11% en glissement annuel, a indiqué la banque, soutenue par une expansion de son portefeuille de prêts performants. .

Le directeur général Christos Megalou s’est dit confiant quant à la réalisation des objectifs du plan d’affaires.

“L’évolution du bilan est soutenue par une position de liquidité solide avec des dépôts se renforçant et un portefeuille de prêts performants en expansion avec 1,7 milliard d’euros de nouveaux prêts au premier trimestre”, a-t-il déclaré.

Le plan d’affaires quadriennal de la Piraeus Bank jusqu’en 2025 vise à réduire les expositions non performantes à 3,0 % d’ici cette date et à potentiellement commencer à verser des dividendes à partir de 2024.

La banque vise également environ 7,0 milliards d’euros de nouveaux décaissements de prêts pour atteindre un portefeuille de prêts de 35 milliards d’euros de crédits performants d’ici la fin de la période.

Les expositions non performantes (NPE) de la banque ont été réduites à 4,7 milliards d’euros fin mars, en baisse de 200 millions d’un trimestre sur l’autre, avec un ratio NPE de 12,6 %, en nette amélioration par rapport à 46,2 % en mars de l’année dernière.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de George Georgiopoulos Montage par Mark Potter

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT