Nouvelles Du Monde

Des astronomes se rapprochent de la découverte des premières étoiles de l’Univers grâce au télescope spatial James-Webb. Ces étoiles de population 3, extrêmement massives et lumineuses, ont vu le jour il y a environ 400 millions d’années après le Big Bang. Jusqu’à présent, aucune d’entre elles n’avait été observée, mais deux nouvelles études laissent penser que des étoiles primitives pourraient enfin être identifiées. La première étude suggère un groupe d’étoiles primitives cachées à la périphérie d’une galaxie lointaine, tandis que la seconde présente une minuscule galaxie qui pourrait être composée d’étoiles de population 3. Ces découvertes nécessiteront des analyses plus poussées pour être confirmées.

Des astronomes se rapprochent de la découverte des premières étoiles de l’Univers grâce au télescope spatial James-Webb. Ces étoiles de population 3, extrêmement massives et lumineuses, ont vu le jour il y a environ 400 millions d’années après le Big Bang. Jusqu’à présent, aucune d’entre elles n’avait été observée, mais deux nouvelles études laissent penser que des étoiles primitives pourraient enfin être identifiées. La première étude suggère un groupe d’étoiles primitives cachées à la périphérie d’une galaxie lointaine, tandis que la seconde présente une minuscule galaxie qui pourrait être composée d’étoiles de population 3. Ces découvertes nécessiteront des analyses plus poussées pour être confirmées.

Les premières étoiles de l’Univers ont été cherchées par les astronomes depuis des décennies, et ils pourraient finalement avoir réussi à en trouver grâce au télescope spatial James-Webb. Ces étoiles, appelées étoiles de population 3, seraient extrêmement massives et lumineuses, composées uniquement d’hydrogène et d’hélium, et seraient apparues peu de temps après le Big Bang, soit environ 400 millions d’années après le début de l’Univers. Pourtant, leur masse considérable les condamne à une durée de vie très courte, ce qui complique leur observation. Deux nouvelles études, menées au Royaume-Uni et en Italie, laissent penser que les astronomes pourraient être proches de l’identification de quelques-unes de ces étoiles primitives. Les scientifiques ont observé des traces d’hélium suspectes dans les bords d’une galaxie lointaine, ainsi qu’une émission d’hydrogène et d’oxygène provenant d’une petite galaxie éloignée. Le télescope spatial James-Webb sera bientôt tourné vers d’autres candidats étoiles de population 3, dans l’espoir de confirmer ces découvertes et de mieux comprendre comment tout a commencé.
#Comment #tout #commencé #télescope #JamesWebb #aurait #enfin #débusquédes #étoiles #monstrueuses #primitives
publish_date] pt]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Qui participe, comment les médias vont-ils évoluer

Rassemblement de grève de la GSEE et de l’ADEDY / Photo d’archive © Eurokinesis ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf(

ADVERTISEMENT