Nouvelles Du Monde

Conseils d’emballage pour les randonneurs de longue distance : essentiels et extras agréables

Conseils d’emballage pour les randonneurs de longue distance : essentiels et extras agréables

2024-05-18 22:45:00

Les randonnées de plusieurs jours ont leur propre charme, mais elles nécessitent une préparation. Conseils pour de belles expériences.

Léger et confortable : Lors de longues randonnées, le choix du sac à dos et de son contenu est crucial.

Imago

Si vous souhaitez profiter pleinement du sentiment d’indépendance lors de randonnées sur de longues distances, vous devez planifier méticuleusement. Il existe de grandes différences entre les randonnées sous tente et celles avec nuitées en refuge. La randonneuse de fond Sarah Rechsteiner de Transa et l’accompagnatrice de randonnée Reini Meichtry de Simply.hiking donnent des conseils.

Rechsteiner voyageait à pied et avec une tente depuis des mois. Elle le sait par expérience : « Lors d’une randonnée longue distance, vous ne devez pas vous laisser entraver par votre forme physique. L’important est d’écouter son corps, d’aller à son rythme et de garder des attentes basses – c’est ainsi que l’on trouve sa propre force.”

Meichtry le voit de la même manière. Pour les circuits avec nuitées en refuge, il conseille : « La période idéale s’étend de mi-juillet à fin septembre, car les refuges d’altitude n’ouvrent qu’en juillet. Les refuges populaires sont généralement complets en début de saison, alors réservez tôt en ligne !»

Planification d’itinéraire

Si vous souhaitez passer la nuit en refuge, vous devez déterminer l’altitude et la distance des étapes et prévoir les imprévus lors de la planification du parcours détaillé. Si vous voyagez avec une tente, peu importe que vous effectuiez un tour en plus ou moins d’étapes. Dans tous les cas, il est important de penser à l’avance au voyage.

Selon Meichtry, trois éléments déterminent la planification :

Vous enregistrez le trek numériquement sur votre smartphone. Les cartes peuvent être téléchargées à la maison ou vous pouvez utiliser une application correspondante. Des guides de randonnée et des cartes numériques sont disponibles par exemple sur le site Internet de Suisse Mobil. Le portail touristique du CAS contient également des descriptions des niveaux de difficulté T1 à T6 valables dans toute la Suisse et leur balisage.

Le GPS fonctionne également en mode avion lorsque vous êtes en déplacement, ce qui permet d’économiser la batterie. Vous devriez toujours avoir une batterie externe avec vous. Les cartes conventionnelles peuvent être utiles comme sauvegarde si vous savez les manipuler.

Sac à dos

Le sac à dos doit être léger et confortable et contenir entre 40 et 60 litres. Il existe des modèles ultralégers qui sont déjà totalement étanches grâce à des coutures étanchées. Pour les modèles conventionnels, un sac intérieur étanche (pack liner) est recommandé.

Le poids du sac à dos emballé est calculé sans nourriture. Il devrait peser au maximum neuf à douze kilogrammes avec la tente et le système de couchage, et quatre à cinq kilogrammes sans celui-ci.

Abri et système de couchage

Il existe deux types d’abri : la tente ou le sac bivouac avec bâche. Une tente est recommandée pour les débutants. Cela résout également le problème de la protection contre les moustiques. Il existe des tentes ultralégères et imperméables en Dyneema. Ou des tentes en nylon moins cher avec une colonne d’eau suffisante.

Le système de couchage se compose du sac de couchage et d’un matelas. Les sacs de couchage en duvet sont plus légers et emmagasinent la chaleur plus efficacement qu’un sac de couchage synthétique, qui a un plus grand volume de rangement.

Lire aussi  LE BALLON - Mafra ferme le groupe avec une victoire à Chaves (Coupe de la Ligue)

Pour les personnes qui ont vite chaud, il existe des couettes, qui sont des couvertures de sac de couchage. Un sac de couchage en soie est obligatoire pour les nuitées en cabane. En camping, il apporte quelques degrés supplémentaires et protège l’intérieur du sac de couchage de la saleté et des odeurs corporelles. «Un oreiller gonflable est déjà un luxe», déclare Rechsteiner.

Système de cuisson et d’eau

Une marmite de 1 litre suffit pour cuisiner et manger ; elle peut accueillir une cartouche de gaz de taille moyenne et un petit réchaud. Plus une cuillère, un couteau de poche et la nourriture. « Les meilleurs aliments à cuisiner sont ceux qui gonflent et n’ont pas besoin d’être cuits longtemps, comme le couscous, les flocons d’avoine ou les lentilles. Les repas de trekking achetés vous donnent la sensation d’un vrai repas. «Mais les sacs prennent de la place et génèrent beaucoup de déchets qu’il faut emporter avec soi», explique Rechsteiner. Le chocolat apporte des calories efficaces, les fruits et légumes sont un luxe. Il en va de même pour les produits laitiers, qui ne sont recommandés que sous forme de poudre.

Le système d’eau comprend une bouteille ou une vessie et un filtre à eau. Certains modèles peuvent être vissés directement sur une bouteille PET. Si l’eau est très sale, la saleté et les sédiments doivent être préalablement tamisés avec un chiffon afin que le filtre ne se bouche pas. Vous devriez pouvoir mettre en bouteille trois litres d’eau et l’emporter avec vous si vous devez camper au sec pendant la nuit lorsqu’il n’y a pas de plan d’eau à proximité.

La priorité absolue en camping est la suivante : ne laisser aucune trace. Cela s’applique également aux peaux de banane et au papier toilette usagé.

Lire aussi  "Le Tour montrera au monde comment les Basques vivent le cyclisme"

Vêtements et chaussures

Lors du choix des vêtements, vous devez respecter le système de l’oignon. La laine mérinos est privilégiée pour les vêtements portés à même la peau. La fibre naturelle vous garde au chaud même lorsqu’elle est humide et perd les odeurs corporelles lorsqu’elle est aérée.

Une veste chaude et une veste coupe-vent/pluie avec capuche doivent toujours être avec vous. Un vêtement de rechange rangé dans un sac sec suffit.

Lorsqu’il s’agit de chaussures de randonnée ou de trekking, un maintien stable et un bon profil sont cruciaux. Les chaussures doivent avoir déjà été portées, mais pas trop vieilles, car les semelles des vieilles chaussures peuvent se détacher. Si vous devez traverser des rivières, préférez les chaussures de trekking et de trail sans Gore-Tex, qui sèchent au soleil en un peu moins d’une heure.

Bases et extras

Autres éléments de base : couvre-chef, écharpe ou bandeau, petite serviette de bain. Gants en option pour les randonnées en montagne. Articles de toilette tels que : crème solaire, brosse à dents et dentifrice, papier toilette. Sacs ziplock ou sacs secs pour : déchets, argent et cartes d’identité.

Les éléments suivants sont importants : lampe frontale, couteau de poche avec tournevis, briquet, trousse de premiers secours avec ruban adhésif. Aides supplémentaires : environ deux mètres de cordon (2 mm) avec un mousqueton, du ruban adhésif (peut être enroulé autour des bâtons de randonnée) et des serre-câbles. Pour les randonneurs solitaires : un dispositif d’urgence avec bouton d’urgence pour la Rega (par exemple de chez Garmin).

Lors de ses excursions, Rechsteiner s’offre le luxe de porter des tongs afin de pouvoir rapidement enlever ses chaussures et aérer ses pieds en camping. Meichtry aime emmener un petit avec lui pour ne pas avoir à se changer à chaque fois qu’il pleut.

Un article du «»



#Conseils #demballage #pour #les #randonneurs #longue #distance #essentiels #extras #agréables
1716104481

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT