Nouvelles Du Monde

Cinq pour cent des ménages refusent d’avoir des compteurs intelligents chez eux

Cinq pour cent des ménages refusent d’avoir des compteurs intelligents chez eux

Énergie

Pourquoi personne n’utilise son compteur intelligent ?

Selon le régulateur de l’énergie, environ 5 % des ménages ont refusé qu’un compteur électrique intelligent soit installé chez eux. La Commission de Régulation des Services Publics (CRU) affirme qu’ESB Networks a installé à ce jour 1,7 million de compteurs intelligents.

Bien qu’il n’ait pas fourni les raisons invoquées par les consommateurs pour rejeter un compteur intelligent, des groupes d’activistes sur les réseaux sociaux affirment que l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence des compteurs intelligents, qui transmettent des données sans fil à l’aide d’un signal de téléphone mobile, présente un risque pour la santé.

L’OMS affirme qu’il n’existe aucune preuve scientifique établie selon laquelle l’exposition aux RF-EMF à de faibles niveaux nuit à la santé de la population en général.

Faire installer un compteur intelligent n’est actuellement pas obligatoire. Des pays comme la France ont vu des frais imposés aux refuseurs des compteurs intelligents en raison du coût de la lecture manuelle, tandis que certaines régions des États-Unis ont menacé de déconnecter les clients refusant d’accepter les compteurs intelligents.

Lire aussi  Signa licencie sans préavis le patron de l'immobilier, Timo Herzberg

Un porte-parole du CRU a déclaré que « tous les anciens compteurs mécaniques devront éventuellement être remplacés » et que le taux de rejet de l’Irlande est inférieur à celui des autres juridictions.

Une fois le compteur installé, il n’est pas obligatoire de passer à un plan tarifaire intelligent. Les consommateurs se montrent réticents à adhérer à des tarifs dynamiques mais complexes « en fonction de l’heure d’utilisation », qui offrent des réductions pour la consommation d’énergie hors pointe. Seuls 11,1 % des foyers équipés d’un compteur intelligent sont passés à un tarif selon l’heure d’utilisation, a indiqué le CRU.

“C’est un sujet trop difficile à comprendre”, a déclaré Aoife Foley, professeur d’ingénierie des systèmes énergétiques à l’Université Queen’s de Belfast. “On craint que les compteurs intelligents ne soient une porte dérobée permettant de facturer des tarifs prohibitifs aux personnes âgées ou à la classe ouvrière.”

Pour encourager une plus grande utilisation des tarifs selon l’heure d’utilisation, le CRU indique qu’il exigera des fournisseurs qu’ils calculent une facture annuelle estimée afin que les clients puissent les comparer plus facilement aux forfaits standards.

Lire aussi  L'année prochaine, la hausse des taux EURIBOR pourrait s'arrêter :: Dienas Bizness

Il augmentera également le nombre de ces tarifs que chaque fournisseur peut proposer de quatre à six et révisera le cadre d’accréditation des sites Web de comparaison de prix pour s’assurer qu’il prend en compte ces tarifs.

2024-06-16 04:30:00
1718527617


#Cinq #pour #cent #des #ménages #refusent #davoir #des #compteurs #intelligents #chez #eux

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT