Nouvelles Du Monde

Bilan annuel de la Direction générale des finances publiques pour l’année 2023 : Impact de la revalorisation du barème de l’impôt.

Bilan annuel de la Direction générale des finances publiques pour l’année 2023 : Impact de la revalorisation du barème de l’impôt.

La Direction générale des finances publiques (DGFIP) a publié son bilan annuel de l’année 2023. Suite à la revalorisation de 5,4% du barème de l’impôt l’année dernière, le nombre de ménages non imposables a augmenté de plus de 2%.

La campagne de déclaration des revenus a débuté le 11 avril dernier. Les dates limites de déclaration 2024 sur les revenus 2023 dépendent de votre département et sont fixées aux jeudis 23 mai, 30 mai et 6 juin 2024. Bonne nouvelle, le barème progressif a été revalorisé de 4,8% cette année.

L’année dernière, ce même barème avait été revalorisé de 5,4%, toujours pour tenir compte de l’inflation. Une façon donc d’épargner aux Français dont les revenus suivent l’inflation de voir leur impôt augmenter. La Direction générale des finances publiques (DGFIP) a publié son bilan annuel de l’année 2023 et nous connaissons donc aujourd’hui l’impact qu’a eu la précédente revalorisation du barème de l’impôt.

Impôts 2024 : découvrez combien vous allez devoir payer grâce au simulateur officiel du fisc

Lire aussi  Le rouble monte, Poutine blasphème : la Russie est-elle toujours « à la limite » ?

Moins de Français ont payé des impôts

D’après la DGFIP, les revenus des contribuables ont augmenté en moyenne de 5,1%, soit 0,3 point de moins que la revalorisation du barème. Résultat : le nombre de foyers imposables a diminué de 0,4% en 2023. Concrètement 18,2 millions de foyers (sur 40,7 millions) ont payé des impôts sur le revenu l’an dernier. Le montant moyen dû s’élève 4633 euros en 2023.

Le nombre de foyers non imposables a progressé de 2,6% et s’est établi à 22,5 millions en 2023. Parmi eux, 3,5 millions ont bénéficié d’un crédit d’impôt d’un montant moyen de 861 euros.

Si tous les ménages n’ont pas échappé à l’impôt, nombre d’entre eux ont vu en 2023 leur tranche marginale d’imposition (TMI) baisser. Ainsi, le nombre de foyers soumis à la tranche de 30% a diminué de 1,3%, de 1,5% pour la tranche de 41% et 0,5% pour celle à 45%.

Mais attention, ceux dont les revenus ont augmenté plus vite que l’inflation ont mécaniquement payé plus d’impôts sur le revenu. Ainsi, le montant total d’impôt figurant sur l’avis d’imposition sur le revenu au titre des revenus 2022 s’élève à 82,1 milliards d’euros en hausse de 1,5%, et ralentit donc, après une augmentation annuelle moyenne de 2,6% entre 2013 et 2021, rapporte la DGFIP.

Lire aussi  Lagarde, décision unanime, mais encore loin des objectifs - Ultima Ora

Il ne faut pas oublier que le taux d’une tranche ne s’applique pas à l’ensemble des revenus. Retrouvez ici le barème en vigueur en 2024 au titre des revenus 2023 :

Tranche de revenu par part (Impôt 2024 sur les revenus 2023)Taux d’imposition (TMI)Taux de cotisations socialesTaux global d’imposition
avec le PFUen cas d’option pour le barème
Jusqu’à 112940%17,20%30%17,20%
de 11294 à 2879711%17,20%30%27,45%
de 28797 à 8234130%17,20%30%45,16%
de 82341 à 17710641%17,20%30%55,41%
Plus de 17710645%17,20%30%59,14%

Impôts 2024 : quelles tranches du barème s’appliquent à vos revenus?

#voici #les #grands #gagnants #revalorisation #dernier #barme
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT