Nouvelles Du Monde

BCE, croissance des salaires toujours élevée : nouveau point pour les faucons dans le match sur les taux d’intérêt

BCE, croissance des salaires toujours élevée : nouveau point pour les faucons dans le match sur les taux d’intérêt

2024-02-20 22:32:59

La croissance des salaires dans la zone euro reste élevée. Au quatrième trimestre 2023, la hausse a été de 4,5% sur une base annuelle, avec une baisse de deux décimales par rapport aux trois mois précédents, expliquent les données de la Banque centrale européenne (BCE). Cette lecture était attendue par les analystes car elle est importante pour comprendre les prochains mouvements de Francfort en matière de taux d’intérêt. Il n’est pas encore certain qu’une grève des ciseaux soit totalement exclue lors de la réunion d’avril, mais elle est proche.

Pas de fibrillation, mais une persistance haussière bien au-delà de l’objectif de la BCE. Malgré l’absence de prise en compte des augmentations de salaires en Allemagne, ce qui pourrait entraîner une révision à la hausse de l’estimation générale dans les prochains mois, force est de constater qu’il n’y a pas de spirale entre les prix et les salaires. Ainsi, selon la vision des banquiers centraux les plus orthodoxes, les efforts de la BCE pourraient se concentrer uniquement sur la stabilisation de l’inflation. Cela pourrait se traduire par un délai supplémentaire pour lancer la première baisse des taux, comme le réclament au contraire haut et fort les « colombes » de la BCE. Le problème, comme l’a souligné la semaine dernière la présidente de l’institution, Christine Lagarde, est que de nombreuses données manquent encore. Il manque notamment les augmentations salariales ponctuelles lancées par l’Allemagne à la fin de l’année dernière. Le décaissement, comme l’a souligné la Bundesbank, était censé avoir lieu en décembre, mais pour certaines parties du secteur public, il sera prévu pour le premier trimestre 2024. Il y aura donc une augmentation de la valeur générale, qui pouvoir donner un nouvel élan au phénomène en cours.

Lire aussi  comment est-il possible que l'économie russe tienne le coup pour le moment ?

La surveillance, selon la BCE, sera constante. La limitation des ajustements salariaux, afin de ne pas alimenter un cercle vicieux qui court après l’indice des prix à la consommation, est l’un des mantras de Francfort. Plus encore que la baisse des taux d’intérêt, même si les acteurs des marchés financiers sont convaincus qu’elle arrivera dans un délai très court, les turbulences sur les salaires inquiètent. Mais dès le mois prochain, le brouillard devrait se dissiper. La nouvelle lecture pourrait fournir des indications précises aux investisseurs institutionnels. Ce qui a déjà réduit les chances d’une première baisse des taux en avril, comme on le pensait il y a seulement deux mois.

Selon Tomasz Wieladek, économiste en chef pour l’Europe chez T. Rowe Price, la dynamique des salaires “continuera à suivre une trajectoire positive, obligeant Francfort à retarder la réduction du coût de l’argent”. Morgan Stanley et ING sont également d’accord, émettant l’hypothèse de réductions seulement à partir de juin. A l’inverse, Santander entrevoit un certain assouplissement à court terme, même s’il prévient que “c’est de plus en plus compliqué que cela puisse être en avril”. Tous les regards sont tournés vers la réunion de juin, qui pourrait être décisive pour la première réduction du coût du crédit. Mais beaucoup dépendra de facteurs extérieurs à la zone euro, comme la crise au Moyen-Orient et ses conséquences macroéconomiques. Non seulement sur l’Europe, la zone la plus vulnérable, mais aussi sur l’économie mondiale.

Lire aussi  Un Range Rover presque inutilisé a été retrouvé dans la forêt, qui poussait dans le sol depuis 18 ans. Regarde ce qu'il reste de lui



#BCE #croissance #des #salaires #toujours #élevée #nouveau #point #pour #les #faucons #dans #match #sur #les #taux #dintérêt
1708478436

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT