Nouvelles Du Monde

Avatar : Le dernier maître de l’air – Cinetaste

Avatar : Le dernier maître de l’air – Cinetaste

Si j’avais fait un top 10 de mes séries préférées, la série “Avatar : Le dernier maître de l’air” aurait été sur cette liste. Une série qui s’adressait aux enfants, mais qui pouvait aussi divertir les adultes. En partie trop de leurs pensées philosophiques, de leurs conversations profondes, de leur histoire pour adultes, mais toujours assez simples pour que les enfants puissent les suivre et y trouver du divertissement.
Cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu et j’avais très hâte de le revoir pour cette adaptation live-action.

Je pense que nous pouvons tous convenir que cette somptueuse série Netflix en direct est au moins meilleure que le film M. Night Shyamalan de 2010. Il n’en faut pas beaucoup pour surpasser la merde. C’est aussi une série qui compte environ une heure d’épisodes et 8 épisodes au total, vous avez donc plus de temps pour suivre la série et approfondir l’intrigue.

Mais cela dit, je n’ai pas non plus trouvé cela incroyable. Quand on lit que les créateurs originaux étaient là depuis le début, mais sont partis parce qu’ils n’arrivaient pas à faire passer leurs idées. Ensuite, la question du résultat final devient un peu aigre. Ils apportent quelques changements, mais ce ne sont pas vraiment les plus gros problèmes de la série pour moi (sauf une chose).
Le plus gros problème que j’ai eu, ce sont les acteurs et l’interaction entre tout le monde.

Lire aussi  Le président péruvien dissout le parlement et bloque une nouvelle procédure de destitution

L’un des éléments les plus importants de la série originale est l’interaction et la chimie entre les personnages. Ils doivent paraître étranges pour un dessin animé, mais ils le sont en réalité. Ici, je pense que les acteurs font des choix complètement erronés pour leurs rôles respectifs. Mais je ne sais pas si c’est le jeu des acteurs ou simplement une mauvaise direction générale, mais il n’y a vraiment aucune alchimie entre Aang, Katara et Sokka. Le fait qu’Aang et Katara soient censés être ensemble dans la série n’est même pas sur la carte du monde quand je vois ces deux acteurs agir l’un contre l’autre. Ou que Sokka n’a aucun charme ni charisme qui le rendent si mémorable.

En ce qui concerne Zuko et Iroh, ils ont fait mieux. Mais là encore, il y a quelque chose à propos des acteurs, que je ne vois pas comme les versions live action du dessin animé. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas vraiment et qui vaut pour tous les acteurs impliqués.
Je veux dire Ken Leung pour jouer le méchant Zhao. Tout ce à quoi je pense quand je le vois, c’est sa surperformance dans “Old” avec sa réplique classique “Je m’appelle Jarin. Je suis une infirmière” quand il se présente et c’est son seul trait de caractère. Maintenant, je m’en suis encore sorti…

Lire aussi  Mort massive de jeunes éléphants de mer en Argentine à cause de la grippe aviaire

Un autre problème que j’ai est une modification apportée au premier épisode. Nous voyons Aang 100 ans plus tôt comment il vit et dans le village avec son peuple. Ce sont les 20 premières minutes de la série et c’était un grand non pour moi.
L’un des meilleurs aspects de la série est la façon dont nous sommes plongés dans le présent et Aang se réveille dans la glace, qui est cette personne, quel est son parcours, comment en est-il arrivé là ? De manière suggestive, on découvre tout au fil de la série. Mais ici, on nous a déjà donné tout ce que nous devons savoir et j’ai l’impression que cela enlève beaucoup de mystère, mais aussi une partie du personnage.

Vous mélangez librement les épisodes avec ce que vous choisissez d’adapter de la saison 1 de la série originale. Pour la plupart, ils parviennent toujours à choisir les bons épisodes et ceux où se produisent les choses les plus importantes, donc sur ce plan, je pense que la série a assez bien réussi. On n’a pas l’impression qu’il manque une pièce importante ou importante du puzzle quand on voit cette adaptation en live-action dans son intégralité, elle se déroule plutôt bien.

Lire aussi  Quatre restaurants pescatariens remarquables à Séoul – The Statesman

Vous pouvez voir que c’est somptueux et pour la plupart c’est visuellement agréable. Mais lorsque la série ressemble à n’importe quelle autre série fantastique sortie au cours des cinq dernières années, elle ne devient plus aussi spéciale. “Avatar : Le Dernier Maître de l’Air” est bien plus qu’une simple “une autre série fantastique”.

Cela aurait pu être pire, et depuis que le film de M. Night Shyamalan existe déjà, nous, les fans, avons déjà été au fond des adaptations en live-action. C’est plus fidèle à l’original, mais toujours pas proche. Cela dit, ce sont les acteurs et l’alchimie/interaction entre tout le monde qui ne me conviennent pas. Cela dit, je ne dis pas de huer ou de prier pour les saisons 2 et 3.
Mais je pense que nous, les fans, sommes plus enthousiasmés par les dessins animés des créateurs originaux l’année prochaine.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT