Nouvelles Du Monde

Aucun avantage de l’aspirine entérosoluble par rapport à l’aspirine non enrobée dans les maladies cardiovasculaires

Aucun avantage de l’aspirine entérosoluble par rapport à l’aspirine non enrobée dans les maladies cardiovasculaires

LIGNE SUPÉRIEURE :

Enrobé entérique aspirine n’est pas significativement moins efficace que l’aspirine non enrobée pour prévenir la mort, infarctus du myocarde (IM), ou accident vasculaire cérébral chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires, mais il n’est pas non plus significativement plus sûr en termes de risque hémorragique, suggèrent les résultats d’une analyse post hoc des données d’un essai clinique randomisé.

MÉTHODOLOGIE:

  • Il s’agissait d’une analyse post hoc de l’ADAPTABLE randomisé ouvert de 2021 (Dosage de l’aspirine : un essai centré sur le patient évaluant les avantages et l’efficacité à long terme) essai qui n’a montré aucune différence statistique entre l’aspirine quotidienne à forte dose (325 mg) et à faible dose (81 mg) en matière de décès ou d’hospitalisation pour IM ou accident vasculaire cérébral chez 15 076 patients atteints de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse et aucune différence significative en termes de saignements majeurs entre les doses.

  • Pour l’analyse actuelle, les chercheurs ont divisé les participants en sous-groupes en fonction de la dose d’aspirine randomisée et de la formulation d’aspirine autodéclarée (enrobée entérique ou non enrobée) et ont évalué l’innocuité et l’efficacité de l’aspirine enrobée et non enrobée dans les deux doses sur 26,2 mois.

  • Parmi les participants inscrits à ADAPTABLE, 10 678 (70,1 %) ont signalé la formulation d’aspirine utilisée ; l’âge médian de cet échantillon était de 68,0 ans, 68,2 % étaient des hommes et 84,0 % étaient blancs.

Lire aussi  Le nouveau programme de bourses AAN et AHA rend hommage à Ralph Sacco, MD

EMPORTER:

  • Dans le groupe aspirine entérosoluble, l’incidence cumulée de décès, d’IM ou d’accident vasculaire cérébral était de 6,6 % avec la dose de 81 mg et de 7,1 % avec la dose de 325 mg (rapport de risque ajusté [aHR], 1,13 ; IC à 95 %, 0,88 à 1,45), et des résultats similaires ont été obtenus pour l’aspirine non enrobée (8,5 % contre 7,6 % ; HRa, 0,99 ; IC à 95 %, 0,83 à 1,18) avec une interaction de P. = 0,41 entre les groupes.

  • La mortalité toutes causes confondues ne différait pas non plus de manière significative (aHR, 0,88 ; IC à 95 %, 0,63-1,23 pour l’aspirine entérosoluble vs aHR, 0,90 ; IC à 95 %, 0,72-1,13 pour l’aspirine non enrobée ; interaction P. = 0,90).

  • Il y a eu une augmentation légère mais significative des saignements majeurs dans le groupe d’aspirine entérosoluble à dose plus élevée (aHR, 2,37 ; IC à 95 %, 1,02-5,50), aucune différence dans les saignements majeurs dans la cohorte d’aspirine non enrobée (aHR, 0,89 ; 95). % IC, 0,49-1,64 ; interaction P. = 0,07), et aucune différence significative dans les saignements du tractus gastro-intestinal.

  • Les auteurs ont noté que l’estimation ponctuelle des saignements majeurs avec l’aspirine enrobée a montré une réduction du risque relatif de 18 %, bien que l’IC à 95 % soit large, de sorte qu’une réduction des saignements avec l’aspirine enrobée ne peut pas être exclue de manière fiable.

Lire aussi  Un neurologue révèle les premiers symptômes d'un accident vasculaire cérébral, qui survient soudainement

EN PRATIQUE:

“Les résultats de cette analyse n’ont montré aucune différence dans les résultats d’efficacité ou de sécurité analysés selon la formulation d’aspirine consommée, quelle que soit la dose d’aspirine des participants assignés au hasard”, concluent les auteurs. Ils notent que la valeur de l’aspirine entérosoluble a récemment été remise en question en raison de la biodisponibilité réduite de l’aspirine et de la possibilité d’une protection cardiovasculaire limitée.

SOURCE:

L’étude a été réalisée par Amber Sleem, DO, Département de médecine, Ochsner Medical Center, Nouvelle-Orléans, et ses collègues. Il a été publié en ligne le 4 octobre 2023 dans JAMA Cardiologie.

LIMITES:

Seulement 70,1 % des participants ont signalé une formulation d’aspirine au départ, qu’ils auraient pu changer au cours de l’étude, et des facteurs de confusion inconnus peuvent avoir affecté le choix de la formulation d’aspirine. L’utilisation d’aspirine entérosoluble ne faisait pas partie de la stratification de randomisation, les données doivent donc être traitées comme si elles provenaient d’une étude observationnelle. La scolarisation des femmes et des groupes minoritaires était relativement faible, de sorte que la généralisabilité des résultats reste discutable.

Lire aussi  Le lait maternel peut-il devenir rassis ? Mythes courants sur l'allaitement démystifiés | Actualités style de vie

DIVULGATIONS :

L’étude a reçu le soutien du Patient-Centered Outcomes Research Institute. Sleem n’a aucun conflit d’intérêts pertinent ; voir l’article pour les divulgations d’autres auteurs.

Pour plus d’actualités, suivez Medscape sur Facebook, X, Instagramet Youtube


2023-10-05 20:28:16
1696527942


#Aucun #avantage #laspirine #entérosoluble #par #rapport #laspirine #enrobée #dans #les #maladies #cardiovasculaires

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT