Nouvelles Du Monde

Apolinario « Chocolate » Saravia, un patriote méconnu – Diario Río Negro

Apolinario « Chocolate » Saravia, un patriote méconnu – Diario Río Negro

2024-02-24 06:28:00

Il y a quelques jours, plus précisément le 20 février, les Argentins se sont souvenus de la bataille de Salta, qui s’est déroulée dans cette capitale du nord – plus précisément à Campo Castañares – En 1813, une bataille épique dans la lutte pour notre indépendance nationale, au cours de laquelle nos compatriotes de l’Armée du Nord, commandée par Don Manuel Belgrano, ont vaincu les troupes royalistes, dans un combat qui, en raison de sa planification, fait l’objet d’études et d’analyses dans les différentes écoles militaires, non seulement dans notre pays mais dans d’autres à travers le monde.

De nombreux créoles se sont distingués dans ce combat, comme notre commandant en a informé à son tour les plus hautes autorités nationales.

Mais je veux aujourd’hui souligner un militaire qui, grâce à sa connaissance du terrain, a fourni à Belgrano des informations essentielles pour esquisser la stratégie déployée avec succès : je fais référence, comme annoncé dans le titre, au capitaine José Apolinario Saravia, surnommé “Chocolat”. € pour son teint foncé.

Lire aussi  Le cœur ne supporte pas cette douleur... De mauvaises nouvelles sont venues du neveu et des cousins ​​du chanteur Karsu aussi ! - Galerie

En fait, il était le fils de Le colonel José Saravia, propriétaire d’une ferme à proximité, qui, bien qu’il ait complété ses études secondaires dans la ville portuaire, Il avait grandi dans cette région et sa connaissance était telle qu’il lui montrait des sentiers cachés et peu connus dans les montagnes jusqu’à Belgrano, qu’il utilisait pour organiser sa stratégie réussie.

Son service à la Patrie ne se limitait pas à cela, voyons voir.

Il est né dans la capitale Salta en 1791 et a été envoyé par sa famille à Buenos Aires pour terminer ses études, après quoi en 1810 Il rejoint l’armée auxiliaire des provinces de l’intérieur et participe à l’expédition de premiers secours au Haut-Pérou, après avoir joué un rôle remarquable dans les batailles de Suipacha et de Huaqui.

Incorporé dans l’Armée du Nord Il participa à la bataille de Tucumán en 1812, avant celle de Salta, et fut blessé à Vilcapugio, servant plus tard sous les ordres du général San Martín.

Lire aussi  Shane MacGowan : une légende punk irlandaise

Il fut un pilier de la lutte contre les royalistes, puis alterna sa vie militaire et politique, mourant dans sa ville natale en 1844, sans survivre à un attentat contre sa vie.

Sa mémoire reste gravée dans les rues, les places publiques et les places de tout le pays et surtout dans une ville prospère qui porte son nom dans sa province natale.

Jusqu’ici, en bref résumé, la vie d’un autre de nos braves hommes, avec une carrière peu connue mais essentielle.

A lui, notre respectueuse mémoire.

* Membre de l’Institut National Belge, numéro membre du Conseil d’Etudes Historiques de Neuquén




#Apolinario #Chocolate #Saravia #patriote #méconnu #Diario #Río #Negro
1708759650

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT