à Paris, démonstration de soutien aux grévistes d'un palais

Les employés, en grève depuis dix-neuf jours, affirment en particulier être embauchés directement par l'hôtel et non plus par un sous-traitant.
Une centaine de personnes ont manifesté samedi 13 octobre devant l'hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris (2ème arrondissement), pour soutenir les employés de cet établissement de luxe en grève depuis dix-neuf jours. Ils prétendent avoir été embauchés directement par l'hôtel et non plus par un sous-traitant.
"Jusqu'au bout, jusqu'au bout!", Ont lancé les manifestants devant les portes des cinq étoiles, situées à quelques pas de la chic Place Vendôme. Les grévistes revendiquent leur internalisation dans le personnel de l'hôtel, "seul palais parisien" qui fait appel à une société extérieure pour son hébergement (femmes de ménage, membres de l'équipe, femmes et valets de chambre).
Ils exigent également une augmentation de leurs collègues déjà intégrés, dont une dizaine sont également en grève, selon le prestige et l'économie de la CGT-Hôtels. "Augmentation de salaire": une demande que les grévistes ont également postée en anglais sur la porte de l'hôtel, pour les riches clients étrangers. Autre revendication, l'établissement de délégués locaux. Les ordonnances réformant le droit du travail ont supprimé le droit des employés sous-traitants de se présenter aux élections professionnelles dans l'établissement où ils sont mis à disposition.
"Nous nous battons pour obtenir le matériel"
Travailler pour un sous-traitant crée au quotidien de "grandes difficultés" pour le personnel concerné, a expliqué l'une des femmes de chambre en grève, Bijoux Mbutu. "Nous avons des problèmes matériels: nous n'avons qu'un aspirateur pour quatre. Pourtant, les clients sont très exigeants, cela ne leur prend pas un cheveu, pas une poussière!", A déclaré Mme Mbutu, qui travaille chez Hyatt Park depuis presque dix ans.
"Nous devons faire les salles en moins d’une heure, mais parfois je perds vingt minutes pour attendre que l’aspirateur soit disponible. Nous nous battons pour avoir le matériel, c’est la sous-traitance."
Vendredi matin, les employés en grève ont été délogés par la police de l'accès à l'hôtel qu'ils bloquaient. La semaine prochaine, ils devraient reprendre un piquet quotidien devant le Hyatt Park, ont-ils prévenu samedi.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.