Utah Jazz a résisté aux Celtics de Boston - Basket

basketball

NBA

Publié le samedi 10 novembre 2018 à 07h35
Le retour de Gordon Hayward en Utah n’était pas gagnant. Dans un match intense et très engagé, le Jazz a vaincu les Boston Celtics (123-115).
Partager sur Facebook
Tweeter
Google+
actions

Rudy Gobert et Utah ont arrêté Boston et Marcus Smart. (Reuters)

Cette fois, Gordon Hayward a fait un bon retour à la Vivint Smart Home Arena à Salt Lake City. Utah Party à l'été 2017, mais privé de cette affiche l'année dernière après sa grande blessure à l'ouverture de la saison, Hayward a été accueilli par quelques sifflets et huisseux descendus des tribunes lors de l'échauffement. Après cela, l’ailier de 28 ans (13 points, 7 passes décisives) n’était plus l’un des principaux acteurs de la soirée. Ce rôle est principalement pour Joe Ingles. L'Australien était le détonateur de l'Utah. Alors que le Jazz menait 48-46 à deux minutes de la pause, Ingles a lancé trois paniers consécutifs gagnants en une minute et seize secondes. Imité à sept secondes de la sirène de Jae Crowder, il a permis à Utah de revenir au vestiaire avec sept points d'avance (58-51).

À la reprise, Donovan Mitchell et Derrick Favors ont pris les devants avec cinq points consécutifs, ce qui leur a permis de creuser l'écart jusqu'à +13 (68-55). Il culminera à 20 points à la 30e minute (83-63) sur un lay-up de Jae Crowder, face à ses anciens coéquipiers, bien servi par l'inévitable Ingles (7 passes décisives et 27 points au total). Capables de gagner 22 points en fin de journée aux Phoenix Suns (pour une victoire en prolongation), les Celtics ont tenté de rattraper leur retard, malgré l'absence de Kyrie Irving (libéré pour assister aux funérailles de son grand-père).

Le match a ensuite été étiré, donnant lieu à des escarmouches et à des fautes soutenues, mais sans jamais aller trop loin (les attelles entre les adversaires à la fin du match ont été montrées). Sous la houlette de Terry Rozier (habitué au lieu d'Irving et auteur de 21 points) et de Jayson Tatum (22 points), Boston est retourné naviguer plusieurs minutes à quatre petits points du Jazz (111-107, 46e). Un panier de Gobert (double-double à son actif) a donné un peu d'air au Jazz (113-107, 47ème). Ensuite, c’est un panier à trois pointeurs de Jae Crowder qui a finalement assuré la victoire de Utah à 28 secondes de la fusion, heureux de voir une deuxième victoire consécutive pour son équipe, qui a perdu ses quatre premiers matchs à domicile. Ce succès permet notamment aux hommes de Quin Snyder de retrouver l’équilibre (6 victoires – 6 défaites) après un début de saison lent. Pour les Celtics, il s’agit de la troisième défaite en quatre matches de leur tournée dans la Conférence ouest avant une finale au Portland Trail Blazers dimanche.

M. Ma.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.