Un projet de loi visant à criminaliser les avancées en faveur du suicide à l'Assemblée législative de l'Arkansas

LITTLE ROCK, Arkansas – Un projet de loi visant à créer le délit d'encouragement au suicide est en train d'être transféré au Sénat de l'Arkansas.

La Chambre a adopté le projet de loi 1625 avec le soutien des deux partis. Cela ferait encourager le suicide d'une autre personne un crime de classe D. C'est punissable de six ans de prison au maximum.

Le représentant du projet de loi, M. St Jimmy Gazaway (R-Paragould), dit qu'il a commencé à travailler sur cette proposition après avoir lu des articles sur le suicide d'un garçon du Massachusetts âgé de 18 ans. Sa petite amie l'a à plusieurs reprises encouragé à faire une tentative de suicide. Elle a ensuite été reconnue coupable d'homicide involontaire coupable lors d'un procès très médiatisé.

"Elle le pressait, 'C'est ce soir la nuit. Tu dois le faire maintenant. Tu ne peux pas reculer. Ne t'inquiète pas pour ta famille. Je vais m'assurer qu'ils vont bien", a déclaré Gazaway.

Au cours du débat sur cette mesure, un législateur a craint que le projet de loi criminaliserait les commentaires spontanés cités au cours d’une dispute. Le représentant de Gazaway souligne que le projet de loi stipule que les remarques doivent être persistantes.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.