Un concours récompense les agents de la SNCF qui verbalisent le plus

Une gare en Ile-de-France. (Illustration) – Vincent Loison / SIPA
Le concours pour savoir qui sera le meilleur entraîneur de minutes est lancé. Le centre SNCF d'Asnières (Hauts-de-Seine) a organisé un concours pour ses agents dans les gares du département, dans le but de renforcer la lutte contre la fraude, a annoncé vendredi le HuffingtonPost.

Pieu ? Certificats-cadeaux jusqu'à 250 euros pour l'employé qui enverra le plus d'amendes entre le 1er octobre et le 31 décembre. Peuvent participer à cette "compétition" des agents commerciaux qui sont assermentés depuis 2016 d'adresser des procès-verbaux.

Un concours qui tourne mal avec les agents

SNCF, contactée par HuffingtonPost, assure qu'il "s'agit d'une initiative locale qui ne répond à aucune instruction de la direction de l'entreprise". "Si la méthode pose problème, le coût de la fraude, qui représente plus de 300 millions de dollars par an, n'en coûte pas moins", a déclaré l'un des partenaires de la compagnie de chemin de fer.

"C’est beaucoup moins de ressources financières pour acheter des trains, les rénover, les nettoyer, entretenir les voies … et assurer le meilleur service possible aux voyageurs en règle", affirme la SNCF.

Pour Éric Bezou, un militant de Sud Rail interrogé par le site, "cette compétition peut sembler être une pression positive, mais il s’agit surtout d’une pression négative. Si quelqu'un n’obtient pas de bons chiffres, que va-t-il se passer? Les agents la vivent très mal. "

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.