Home » Thionville. 3.500 écoliers au rendez-vous de la rentrée

Thionville. 3.500 écoliers au rendez-vous de la rentrée

by Nouvelles

Certains trépignent, impatients de faire de nouvelles découvertes et de rencontrer les futurs copains d’une vie. D’autres ont un peu de mal à lâcher la main de papa ou maman, ravalant quelques sanglots. Devant les grilles de l’école Les Semailles d’Elange, comme partout en France ce jeudi, c’est la rentrée des classes pour les petits et les grands.

Si la scène demeure unique pour chacun, elle ne s’en répète pas moins année après année. Y compris pour les adultes de la municipalité de Thionville. « Nous avons pour habitude de nous rendre dans plusieurs écoles à chaque rentrée pour voir sur le terrain comment ça se passe. Cette année, ce sont des établissements des quartiers-villages de Thionville qui ont été choisis. En plus d’Elange, nous irons aux Trois Villages à Volkrange, Gérard-Clément à Œutrange et celle des Vergers à Garche », indique Emmanuel Bertin, adjoint en charge des affaires scolaires et de l’éducation. « C’est aussi l’occasion de voir les travaux effectués pendant l’été , de remonter des ajustements à faire. » Nécessité d’un nouveau tableau, robinet qui fuit ou carrelage à refaire… L’adjoint note. Le maire de Thionville Pierre Cuny le rejoint. Les élus entament leur tour, faisant un arrêt dans chaque classe – y compris celles venant d’ouvrir –, échangeant avec les directeurs d’établissement ou les enseignants, les élèves aussi.

Rentrée sous le signe du Covid

Du côté des plus jeunes, la pandémie a opéré des changements visibles. Dès la primaire, le masque est sur tous les nez, et même pendant la récré il n’est jamais bien loin. Une évolution également sensible lorsque la traditionnelle question « et plus tard, vous voulez faire quoi ? » est posée. Là où, il y a quelques années, youtubeur ou encore footballeur trustaient les premières places, pour cette rentrée, entre architecte Lego®, policier ou cuisinier, beaucoup de postes médicaux au menu. Des classiques docteurs ou vétérinaires au très précis médecin en Ehpad ou éthologue.

Des écoles sans tabac

Nouveauté cette année, les écoles maternelles et primaires thionvilloises ont été déclarées zones sans tabac. Au sol, des lignes vertes ont été (ou vont être) tracées et sur les poteaux, des panneaux annoncent la couleur. « Thionville a, avec Joinville et Mulhouse, été désignée comme ville-pilote pour le programme ‘‘ Ville libre sans tabac’’  », souligne Pierre Cuny. Nancy nous a d’ailleurs rejoints. Nous avons établi des périmètres sans tabac autour des écoles. Il faut dénormaliser le tabac, sanctuariser certains espaces. » Concernant les collèges et lycées, Emmanuel Bertin l’assure, « nous allons consulter les équipes enseignantes et les associations de parents d’élèves concernés sur ce point ».

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.