"Si je peux aider Michael White, ce sera avec plaisir"

"Si je peux aider Michael White, ce sera avec plaisir"

Il a été à l'origine de la médiatisation de l'affaire en 1999. Avec son "Michaëlthon", l'animateur Thierry Ardisson avait défendu Michaël Blanc sur son programme Tout le monde en parle, et financé le comité de soutien français de 26 ans arrêté en Bali avec 3,8 kilogrammes de hachisch dans des bouteilles de plongée. Alors que Michael White doit retourner en France ce dimanche, l'hôte de Greet the earthlings se réjouit de l'Europe 1 de ce joyeux dénouement et assure: "Si je peux l'aider, ce sera avec plaisir". Thierry Ardisson raconte comment il s'est impliqué dans cette affaire, notamment à cause des similitudes entre la carrière de Michaël Blanc et la sienne et celle de ses amis. "J'étais à Bali dans les années 1974-1975, je ne vendais pas de drogue mais j'avais des amis qui le faisaient (…) et quand Michael Blanc a été arrêté, j'ai vu mes amis", dit-il, avant de mentionner avoir aidé " parce que cela me rappelait les aventures de ma jeunesse et parce que je pouvais le faire, j'avais un spectacle, tout le monde en parle, qui a été très regardé ". "Je ne veux pas faire de la chair aux cotes". Pour la figure actuelle de C8, Michael White est "un héros moderne". Et de confier qu'il serait "ravi de le voir aujourd'hui". "Pas forcément à la télévision s'il ne le veut pas, précise Ardisson, je ne veux pas me faire de la chair aux cotes. S'il veut venir en parler, c'est avec plaisir, mais si. Je veux qu'on se voit au bistro en bas, j'aimerais le voir dans ces conditions ". Et Thierry Ardisson prévoit d'aider ce chef de 45 ans de Haute-Savoie. "S'il a besoin de moi, si je peux l'aider (…) à entrer dans un restaurant, ce sera avec plaisir", dit-il. Arrêté en 1999, Michael White a été condamné à l'emprisonnement criminel à perpétuité. Il avait bénéficié en 2009 d'une grâce présidentielle partielle avant de voir sa peine commuée à 20 ans de prison. Libéré de prison en 2014 après avoir été libéré sous condition, il était toujours sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter l'Indonésie jusqu'à samedi.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.