Home » qui devra restituer les cotisations

qui devra restituer les cotisations

by Nouvelles

On craint de plus en plus pour les numéros de TVA de devoir restituer les cotisations non remboursables obtenues avec les mesures d’aide contre le Covid 19.

Pixabay

Le décret Sostegni Bis inclus une mesure visant les numéros de TVA. Il prévoyait le versement de contributions non remboursables pour soutenir une catégorie mise à genoux par la pandémie. La date limite pour les demandes de soutien remonte à il y a quelques mois et maintenant sont en place paiements par virement bancaire automatique. Les contrôles de l’administration fiscale ne s’arrêtent cependant jamais et si une irrégularité dans la composition de la demande était constatée, il y aurait le risque de ne pas recevoir le montant ou même de devoir restituer la somme déjà perçue.

Lire aussi >>> Question fonds perdu : attention car vous pourriez être exclu

Numéros de TVA : ce que contrôle l’administration fiscale

Il est bon de préciser dans quels cas l’Agence des revenus pourrait demander le remboursement de la cotisation ou bloquer sa livraison. La décision est basée sur une compilation incorrecte de la demande de fonds non remboursable. L’inexactitude peut être due à une négligence ou c’est peut-être voulu pour obtenir une contribution à laquelle vous n’aviez pas droit.

L’administration fiscale procède donc à contrôles stricts pour empêcher les gens intelligents de profiter de l’aide de Covid. Sous la loupe sont principalement je conditions d’accès mesurer. De plus, les vérifications des données doivent confirmer que le montant demandé correspond à la somme exacte à laquelle vous avez droit et que le demandeur n’a aucun lien avec le crime organisé.

Lire aussi >>> Numéro de TVA, qui est le plus pratique ? Le classement (peut-être) n’est pas surprenant

Que se passe-t-il en cas d’inexactitudes

Unsplash

Si l’administration fiscale devait comprendre par les contrôles que le demandeur n’avait pas droit à la contribution, elle agirait en conséquence. La première étape sera le début de la procédure de récupération du fonds perdu accompagné de une pénalité avec un montant compris entre 100% et 200% de la somme demandée et indûment payée.

Si la contribution versée est inférieure à 4 mille euros, les numéros de TVA devront payer une pénalité d’un montant inclus entre 5 164 euros et 25 822 euros. En effet, la somme ne peut être plus de trois fois supérieure à la cotisation. En plus de la sanction, donc, les numéros de TVA qui ont déclaré le faux risque emprisonnement de 6 mois à 3 ans.

Lire aussi >>> Pourquoi devez-vous activer Satispay si vous avez une boutique ou êtes un numéro de TVA

Comment retourner la contribution

Il est possible que le titulaire du numéro de TVA réalise de manière autonome l’erreur de compilation. Afin de ne pas risquer d’avoir à payer une lourde amende ou de finir en prison, dans ce cas il conviendrait de procéder à repentir actif. On parle d’une institution judiciaire qui vise à permettre au contribuable de régulariser sa situation. Il est mis en œuvre avec la compilation des modèle F24. Dans tous les cas, elle entraînera le paiement d’une amende mais d’un montant nettement inférieur à celui prévu si l’administration fiscale détecte l’erreur.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.