Pepperdine University: des abris en place malgré les évacs et l'incendie qui fait rage «CBS Los Angeles

MALIBU (CBSLA) – Alors que les flammes dévoraient les maisons et obligeaient les habitants de Malibu à évacuer, la décision de l’Université Pepperdine de s’abriter sur place a suscité des inquiétudes samedi parmi certains étudiants et parents.

Les incendies qui font rage ont détruit au moins 150 maisons et 40 000 hectares sans confinement, ce qui a entraîné l'évacuation de plus de 250 000 personnes dans les comtés de Los Angeles et de Ventura.

En dépit des ordres d'évacuation et des flammes près du campus, l'université a demandé aux étudiants de s'accroupir au lieu de partir.

Un des parents d’élèves a déclaré à CBS2 que son fils avait été contraint de quitter le campus à pied après le blocage présumé de sa voiture. Toutefois, l’université a déclaré que les étudiants souhaitant partir étaient autorisés. Le département du shérif du comté de Los Angeles a confirmé que les étudiants n’étaient pas obligés de rester.

L'université s'est heurtée à la résistance de CBS2. Joy Benedict et son équipe n'ont pas été autorisés sur le campus.

"Sortez", a déclaré le membre du personnel non identifié.

Les parents ont envoyé des messages à CBS2 indiquant que leurs enfants n'étaient pas autorisés à partir, alors qu'ils le voulaient.

«Ma fille me dit qu'ils sont détenus à la cafétéria et qu'ils ne sont pas autorisés à partir, alors que les incendies approchent et que le reste de Malibu est en train d'évacuer», a déclaré un parent dans un courrier électronique.

Un étudiant de Pepperdine qui a dormi à la cafétéria de l’école vendredi soir a déclaré qu’il était vivement conseillé aux étudiants de rester sur le campus, mais que cela n’était pas nécessaire.

«Nous n'avons absolument pas été retenus contre notre volonté. Nous avons été encouragés avec une grande intention de rester ici, car on nous avait assuré que Pepperdine était l’endroit le plus sûr en ce moment et que partir ne serait pas la décision la plus sage. Cependant, ils ne nous ont pas forcés à rester ici », a déclaré Hana Adams.

Le président de l'université, Andrew K. Benton, s'est adressé à l'école vendredi soir.

«Je suis très irrité par le fait que le feu ne prévoyait pas cela, qu'il n'ait pas trouvé d'actifs ici, que je ne réalisais pas que nous allions avoir 3 500 personnes sur ce campus», a-t-il déclaré. «Maintenant, ils ont effrayé certains de vos frères et sœurs. des routes et je ne sais pas où ils sont, et je suis juste apte à être attaché. Je vous exhorte donc à rester ici. Vous êtes trop nombreux, j’ai pensé à déplacer tout le monde dans un même établissement, mais vous êtes trop nombreux et nous sommes en quelque sorte couchés. Restez ici, vous êtes en sécurité ici. "

Alors que l’incendie qui brûlait sur une colline proche de l’université a été éteint, la décision de ne pas évacuer a suscité l’inquiétude de la part des résidents, car les incendies – y compris les largeurs d’aération – ont permis de protéger ceux du campus, laissant certaines maisons incendiées.

L'université a tweeté plusieurs mises à jour vendredi soir.

La commande d'abri sur place a été levée samedi matin et les cours et événements ont été annulés pour la journée.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.