Ninova ne veut pas de rotation, “Change” donne la tête de l’Assemblée nationale (Obzor)

Même si le président en est un, ses adjoints devront changer, car il n’y a pas de place pour le septième à la tribune ensemble

Le président de la 47e Assemblée nationale sera issu de « Nous continuons le changement ».

Cela est devenu clair hier soir – un jour avant le début du nouveau parlement, après une nouvelle tension entre les partenaires de la future coalition.

La raison en est que la leader sociale Cornelia Ninova n’a pas accepté d’être à la tête du parlement par rotation.

Mercredi soir, il a été convenu que les représentants des 4 partis – “Nous continuons le changement”, BSP, “Il y a un tel peuple” et “Bulgarie démocratique” – ont convenu d’avoir un président de l’Assemblée nationale à tour de rôle avec un Mandat de 1 an.

Une pratique qui s’est imposée tant au Parlement européen qu’à la Knesset israélienne.

Cependant, dans une déclaration extraordinaire aux médias jeudi, Cornelia Ninova a annoncé qu’il n’y avait pas eu d’accord et de décision d’élire le chef du Parlement par rotation. Ce n’est certainement pas vrai – ni qu’il sera élu de cette façon, ni que je serai le premier président de l’Assemblée nationale à tour de rôle. Nous n’avons pas un tel accord, au moins je le saurais, couper le leader BSP.

Des connaissances ont révélé qu’en fait, le poste avait été promis à l’origine à Ninova, mais ses futurs partenaires ont quand même décidé de changer de poste, et

à Positano 20 a appris d’une lettre divulguée aux médias aux membres de la direction de la DB.

La négociation pour le premier poste dans le pays, ainsi que pour les autres sièges principaux au parlement – dans les commissions, se déroule parallèlement à celle pour les sièges ministériels. Il y avait pour lui des appétits de la part de “Il y a un tel peuple”, qui a insisté pour que le président de l’Assemblée nationale soit à nouveau Iva Miteva, à la tête des deux parlements défaillants – le 45e et le 46e. Cependant, des connaissances ont révélé que Slavi Trifonov avait abandonné plus tard parce qu’il avait découvert que Miteva concluait ses propres accords avec “Nous continuons le changement”.

Atanas Atanasov de Bulgarie démocratique avait également un candidat à la présidence.

Au cours des pourparlers entre le DB et le PP, la décision d’une présidence tournante a été prise. Cependant, Ninova n’a pas aimé cela et a provoqué sa déclaration d’hier, qui a été perçue par beaucoup comme une tentative de plier les bras de “Nous continuons le changement”.

Afin d’éviter tout nouveau différend entre les futurs partenaires, le PP a décidé de nommer un président de l’Assemblée nationale.

Cependant, les vice-présidents du parlement siégeront certainement sur la rotation. La raison en est qu’il existe déjà 7 groupes, et chacun d’eux a le droit de désigner un représentant à la direction de l’Assemblée nationale. Et il n’y a que 5 sièges à la tribune.

Ainsi, les vice-présidents de l’Assemblée nationale devraient changer pendant une certaine période, en fonction de ce sur quoi les partis s’entendent. Cependant, cela ne veut pas dire que chacun d’eux n’aura pas son propre bureau, car les locaux dans le grand bâtiment blanc sont déjà distribués et suffisants pour tout le monde.

Il y avait une pratique similaire de rotation

et à la 40e Assemblée nationale, lorsque 7 forces politiques sont rentrées. Leurs vice-présidents changeaient à la tribune tous les 6 mois.

Radev fixe la direction de 47e Assemblée

l La veille du départ, le président s’est entretenu avec Macron à Strasbourg

l Les boulettes de viande MP restent dans l’histoire – gourmet le menu accueille les nouveaux

S’adressant à la nation, le président Rumen Radev lancera aujourd’hui la nouvelle 47e Assemblée nationale. Il sera ouvert par le doyen, qui ce terme est le Dr Sylvie Kirilov de « Il y a un tel peuple », après quoi les députés prêteront serment.

Après l’échec de la 45e Assemblée nationale, qui n’a duré que 9 jours, Radev a raté le premier discours au début de la 46e, dont la vie a également duré un peu – environ 55 jours. Cependant, maintenant que les partis du changement auront la majorité dans la nouvelle composition, le président devrait dire ce qu’il attend des législateurs et des partis négociant un gouvernement de coalition.

La veille de l’ouverture de la législature, Rumen Radev était à Strasbourg pour la cérémonie commémorative en mémoire de Valérie Giscard d’Estaing. Il s’est entretenu avec le président français Emmanuel Macron sur les relations bilatérales, l’adhésion de la Bulgarie à Schengen et la perspective européenne pour la RS Macédoine.

Parallèlement, certains des groupes parlementaires se sont réunis hier pour leurs premières réunions. A partir de « On continue le changement », des recrues presque entièrement nouvelles entrent à l’Assemblée nationale. Le seul à avoir une expérience parlementaire est le chef de la VOLT et titulaire de mandat Nastimir Ananiev. Pour la première fois, les députés de Vazrazhdane seront assis derrière les banques des députés. Ils doivent encore reconnaître le bâtiment blanc sur la place de l’Assemblée nationale.

Ce sera le parlement le plus jeune à ce jour – 40 ans est l’âge moyen des nouveaux députés. Le plus jeune n’a que 23 ans – l’étudiant en médecine de “Nous continuons le changement” Milko Penev, qui vient de Bourgas.

Avec lui, 11 députés auront moins de 30 ans et moins de 30 ans au cours de cette législature. Sept d’entre eux font partie du groupe PP, deux de MRF et 1 de “Vazrazhdane” – la championne d’échecs de 26 ans Tsveta Galunova, qui entre en provenance de Veliko Tarnovo.

Ce parlement sera aussi extrêmement renouvelé en termes de professions. Il y a deux spécialistes de la crypto-monnaie – Veliko Minkov et Yordan Madzhurov de PP, il y a au moins une douzaine d’autres professionnels du secteur informatique, ainsi qu’un spécialiste de la gestion des risques cyber avec une maîtrise de Harvard – Alexandra Milcheva.

Par profession, la plupart sont des avocats – 38, suivis des économistes – 31.

Il y a deux vétérans de l’expérience parlementaire – le Dr Hassan Ademov et Ramadan Atalay du MRF, qui entame leur 10e mandat. (Entretien avec le Dr Ademov, voir pages 14 et 15)

Le bâtiment sera essentiellement nettoyé et rafraîchi pour accueillir les nouveaux députés. Aucune réparation n’a été effectuée, car il y avait des cosmétiques avant le début de la précédente Assemblée nationale, qui a duré moins de 2 mois. Environ 300 des ampoules de l’immense lustre de la salle plénière ont ensuite été remplacées.

Cependant, une nouvelle carte accueillera les députés dès leur premier jour ouvrable. Les fameuses boulettes de viande restent dans l’histoire, et les recettes sont déjà gourmandes. La raison en est que la cuisine de l’Assemblée nationale a un nouveau chef. Ainsi, les boulettes de Constantinople seront à la purée de chou-fleur, il y aura le sauté de porc au riz mijoté, le poulet au roquefort aux cornichons, le ragoût de lentilles rouges au basilic, les boulettes de légumes à la sauce au lait, et en dessert – le gâteau aux noix au miel et mascarpo.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT