Nécrologie : Frank Browne MBE, « homme de marathon » du snooker de Norwich

L’un des collecteurs de fonds les plus appréciés de Norwich – surnommé “l’homme du marathon de snooker” – est décédé à l’âge de 88 ans.

Frank Browne, qui a été nommé MBE, a raccroché sa queue après son 70e anniversaire en 2003, mais on se souviendra avec émotion de son amour du sport.

Des marathons de 12 heures pour collecter des fonds pour des œuvres caritatives à jouer avec un ancien évêque de Norwich, M. Browne ne s’est jamais éloigné d’une table de billard après en avoir reçu une pour son 12e anniversaire.

Né Frank Charles Browne le 24 juin 1933 à City Road, Norwich, on lui a diagnostiqué l’ataxie de Friedreich (FRDA) – un trouble du mouvement neurodégénératif génétique et progressif entraînant des symptômes tels qu’une altération de la coordination et de la parole. En conséquence, il était incapable de marcher jusqu’à l’âge de cinq ans et avait un grave trouble de la parole, quelque chose qu’il refusait de laisser le retenir.


Frank Browne lorsqu’il a reçu un prix civique de la ville de Norwich
– Crédit : ARCHANT

Le sixième enfant de huit ans – trois garçons et cinq filles – il vivait à Lakenham avec sa famille. En 1939, ils ont déménagé à Woodcock Road, Catton, et ont dirigé le magasin de poisson et de frites jusqu’en 1959, avant de déménager à Junction Road.

Son père, Frank Browne senior, était conseiller travailliste, juge de paix et échevin de la ville, et était déterminé à garder son fils à l’école ordinaire. Avec son soutien, M. Browne a fréquenté l’école primaire de Catton Grove et l’école secondaire Alderman Jex. Ici, il s’est fait un ami de longue date, John West, et deviendra plus tard ami avec la femme de M. West, Janet.

Après avoir terminé ses études, M. Browne a travaillé pour la société Remploy, basée à Norwich, qui employait des travailleurs handicapés. Il y resta jusqu’à sa retraite.

Mais c’est le jour de son 12e anniversaire que M. Browne a reçu un cadeau qui allait changer sa vie à jamais.

Ses parents lui ont offert une table de billard qu’il a gardée dans sa chambre et a appris à jouer à la maison en rivalisant avec son père, ses frères et ses amis.

Frank Browne a raccroché sa queue de marathon de snooker en 2003 à l'âge de 70 ans

Frank Browne a raccroché sa queue de marathon de snooker en 2003 à l’âge de 70 ans
– Crédit : ARCHANT

Sa nièce, Wendy Callard, a déclaré que c’était un cadeau qui “a transformé sa vie”.

“Il jouait et s’entraînait tous les jours”, a-t-elle ajouté.

“C’était quelque chose qui était vraiment sa passion et il était assez obsédé par ça, en fait. Il est vraiment resté avec car il voulait devenir de mieux en mieux à jouer.

M. Browne a rapidement commencé à participer à des matchs de snooker et a remporté de nombreux trophées. Finalement, il a couru des marathons de snooker pour collecter des fonds pour une œuvre caritative, organisant son premier en 1981 où il a collecté plus de 600 £.

Il a pris sa retraite du sport à l’âge de 70 ans en raison d’une mauvaise vue, après avoir collecté plus de 50 000 £ pour une œuvre caritative. Son dernier événement caritatif a eu lieu au Woodside Snooker Center à Thorpe St Andrew. De nombreuses organisations caritatives ont bénéficié de ses efforts, notamment des organisations de personnes handicapées, d’enfants et d’animaux, et pour ce travail, il a reçu un MBE en 1993 par la reine au palais de Buckingham.

Une autre partie importante de la vie de M. Browne était sa foi.

Photo de Frank Browne MBE qui organise un marathon de billard pour Way Out Society en décembre.  P

Frank Browne MBE au marathon de snooker pour Way Out Society en 2007
– Crédit : Archant © 2007

Il fréquentait régulièrement l’église St Catherine, sur Aylsham Road, chantant dans sa chorale. Il s’est fait de nombreux très bons amis à l’église, y compris sa future épouse qu’il a épousée là-bas dans les années 1960, et a animé un groupe d’étude biblique et publié le magazine de l’église pendant de nombreuses années. Sheila est décédée au début des années 90.

Parmi les autres amis qu’il a rencontrés à travers l’église figuraient Bridget Garner et son mari Brian. Ensemble, ils visitaient souvent Cromer où ils dégustaient des glaces et du fish and chips.

Enfant, il était membre de la brigade des garçons et des scouts et passait des vacances dans des chalets à Sea Palling et Hemsby.

Tout au long de sa vie, ses passe-temps comprenaient écouter de la musique, chanter, soutenir le Norwich City Football Club, regarder le cricket et nager. Il aimait également la photographie, regarder des films et la télévision, ainsi que des animaux, en particulier ses animaux de compagnie, notamment son chien Joey, des chats, des souris et des cobayes.

Il aimait également conduire son tricycle spécialement adapté, un véhicule qu’il a déjà conduit jusqu’à Coventry. En 2003, son tricycle a été récupéré après avoir été volé, à la suite d’une campagne dans le Norwich Evening News.

Plus tard dans sa vie, il a apprécié les visites de sa nièce, Beverley Balls, avec sa mère et sa sœur, Evelyn Rose ‘Rosie’ Goodswen, décédée au début du mois, à l’âge de 90 ans. Son autre sœur, Barbara Howe, et son beau-frère Cliff, parents de Mme Callard, lui téléphonait chaque semaine. Mme Howe reste le dernier frère de Browne survivant. Enfin, son neveu par alliance, John White, lui rendrait également visite et l’aiderait.

Frank Browne a aidé de nombreuses organisations caritatives locales et a collecté plus de 50 000 £ pour de bonnes causes

Frank Browne a aidé de nombreuses organisations caritatives locales et a collecté plus de 50 000 £ pour de bonnes causes
– Crédit : ARCHANT

Mme Callard a déclaré: «C’était un homme très fier qui a dû surmonter d’énormes obstacles liés à son handicap.

« À cause de son FRDA, il avait un trouble de la parole très grave – c’était un bégaiement très prononcé – mais il avait toujours beaucoup à dire et avait beaucoup d’intérêts.

«Il serait toujours fier de lui et se consacrerait à ses intérêts. Il était sociable et voulait toujours aider.

« Nous sommes immensément fiers de lui. Il était un modèle.

« Il était un frère et un oncle fier et très aimé, et un ami cher pour beaucoup. »

M. Browne est décédé au Downham Grange Care Home le 8 décembre, après avoir reçu un diagnostic de démence. Ses funérailles ont eu lieu à l’église Sainte-Catherine le 12 janvier, suivies de l’incarcération au crématorium d’Earlham. Des dons ont été recueillis en sa mémoire à l’association caritative Afasic, une organisation qui aide les enfants et les jeunes ayant des troubles de la parole et du langage.

Previous

Denise Ho : la star de la Cantopop et militante pro-démocratie arrêtée à Hong Kong | Hong Kong

Prédictions 2022 : Eric Sondheimer scrute la boule de cristal

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.