Montreuil: Dieudonné joue son spectacle malgré le décret de la mairie

"C’est ici? À l’entrée du 93 rue de Stalingrad à Montreuil, le public semble quelque peu hésitant à voir le parking insouciant de l’entrepôt où Dieudonné se rend depuis le 25 octobre. Plusieurs dizaines de personnes – parmi lesquelles n'a pas traversé de Montreuillois – a assisté ce jeudi soir à une représentation du comédien controversé malgré un décret municipal pris le même après-midi actant la "fermeture temporaire" de ces locaux privés. Une décision faisant suite au passage quelques heures plus tôt d'une sécurité commission mettant en avant un "danger grave et imminent" en cas d'accueil public dans ces lieux.Le maire saisira la justiceDieudonné, maintes fois condamné par la justice, notamment pour ses propos antisémites, n'a pas suivi le décret de la mairie. quelques minutes avant le début de son spectacle "In Truth", son entourage nous a assuré que le spectacle n'aurait pas lieu. "Nous ne faisons que réunir le public pour lui donner de nouvelles places", il a ensuite expliqué, en omettant précisément que c’est bien sur la réception du public que le décret a été adopté. Et à 20h44, les premiers éclats de rire ont commencé à se fondre entre les murs de la pièce où nous n’avions pas été autorisés à revenir. "Un huissier de justice sur place a confirmé l'exécution du spectacle", a confirmé jeudi soir la mairie de Montreuil, qui saisira justice. La municipalité attend également l'avis de la préfecture sur le rapport de la commission de sécurité "à prendre d'autres dispositions". De toute façon, jeudi soir, le site internet du comédien proposait toujours des places jusqu'au 15 décembre à Montreuil. Il envisage ensuite de retourner dans la salle où il se produisait à Châtillon (Hauts-de-Seine), également en vertu d’un décret de non-conformité. "Je devais voir le spectacle. C'est une horreur" Mais sa présence, même temporaire, sur la commune suscite l'indignation. D'anciens élus et résidents, ainsi que la fédération départementale de la Ligue des droits de l'homme, ont appelé à des manifestations dimanche devant la mairie contre le racisme et l'antisémitisme. "Je suis allé voir le spectacle. C’est une horreur", s’indignait Olivier Cohen, l’un des Montreuillois à l’origine du rassemblement, qui reprochait au maire de son manque de réaction politique à ce sujet. Une critique a également été émise par le chef de l’opposition (SE) Alexandre Tuaillon, qui a contesté le silence du maire Patrice Bessac lors de son silence lors du dernier conseil municipal du 7 novembre. "Nous avons volontairement choisi une action discrète mais efficace, communication juridique non sécurisée qui n'aurait eu pour résultat que de faire plus de publicité à Dieudonné ", a justifié jeudi soir l'édile. Patrice Bessac n'assistera pas à la manifestation dimanche puisqu'il accompagnera une délégation de 150 Montreuillois au camp de concentration et à l'extermination d'Auschwitz en Pologne dans le cadre d'un travail de mémoire sur l'holocauste initié par la municipalité depuis plusieurs années.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.