Les progressistes-conservateurs font 3-en-3 aux élections partielles

0
30

Les progressistes-conservateurs de la Nouvelle-Écosse ont remporté mardi trois sièges aux élections partielles, prolongeant ainsi leur mandat dans deux districts du Cap-Breton et un sur la Rive-Sud.

Colton LeBlanc sera le prochain député provincial à Argyle-Barrington, Murray Ryan sera le prochain député provincial de Northside-Westmount et Brian Comer représentera Sydney River-Mira-Louisbourg à l'Assemblée législative.

LeBlanc a été à la tête du classement depuis la fermeture des bureaux de vote, avec 3 850 votes. La libérale Charlene LeBlanc (1 915) a été la suivante, tandis que la néo-démocrate Robin Smith (213) et le candidat du Parti vert Adam Randall (202) ont complété le peloton. Le taux de participation était de 49,1%.

Dans une interview téléphonique de sa soirée de victoire au West Pubnico Golf and Country Club, M. LeBlanc a déclaré que son expérience en tant que paramédical lui avait montré qu'il restait encore beaucoup à faire pour les soins de santé.

"Dans toute la province, environ 52 000 personnes n'ont pas de médecin de famille", a-t-il déclaré.

Manque de médecins créant un «fardeau» pour les salles d'urgence: LeBlanc

"Et cela alourdit les salles d'urgence. Les personnes qui ont une plainte non urgente et qui n'ont pas accès aux soins primaires sont obligées de se rendre dans une salle d'urgence pour des tâches simples comme le renouvellement d'une ordonnance, ce qui surcharge notre système."

Comer, une infirmière autorisée, a conservé une avance rapide à Sydney River-Mira-Louisbourg et n'a jamais regardé en arrière.

Il a terminé avec 3 215 votes, suivis du candidat libéral Marc Botte (2 306), du candidat indépendant Russ Green (979), de la néo-démocrate Mary Beth MacDonald (565) et du candidat du Parti Vert Bill Matheson (287). Le taux de participation était de 48,9%.

Comer a déclaré que sa première incursion dans la politique a été une grande expérience d'apprentissage.

"Je me sens privilégié, excité, épuisé, un peu de tout en ce moment", a-t-il déclaré lors de la célébration de la fête à la caserne des pompiers volontaires de Sydney River. "Ce fut une expérience formidable. J'ai eu le privilège de parler à des milliers d'électeurs sur le seuil de la porte et d'entendre leurs préoccupations de visu."

Le chef conservateur Tim Houston s’adresse aux partisans sous les regards des députés nouvellement élus, Brian Comer (à gauche) et Murray Ryan (à droite). (Brittany Wentzell / CBC)

La situation était beaucoup plus tendue à Northside-Westmount, où un groupe de sept candidats a obtenu des résultats plus précis toute la soirée, jusqu'à ce que Ryan s'éloigne du groupe et termine avec 2 243 voix.

Le candidat libéral Paul Ratchford (1 645) suivait, suivi du candidat indépendant Danny Laffin (1 465) et du NPD Ronald Crowther (1 316). L’indépendant Andrew Doyle (834), le candidat du Parti vert Ron Parker (203) et le candidat du Parti Atlantica, Thomas Bethell (38), ont complété le peloton.

Le taux de participation a été de 48,8%.

Ryan a déclaré qu'il faudrait un certain temps avant que le résultat ne soit perceptible.

"J'ai déjà vu des courses serrées à la télévision et aux actualités pendant les élections, et vous le regardez toujours avec fascination", a-t-il déclaré. "Mais quand c'est ton propre nom là-bas et que tu regardes ça d'avant en arrière et que tu es au coude à coude et que tu commences lentement à avoir une marge de respiration … tu es dans un état d'incrédulité et alors tu te sens belle bien à ce sujet. "

Champ bondé à Northside-Westmount

Une intrigue supplémentaire dans le quartier a suivi une décision soudaine des conservateurs de changer leur candidat juste avant la date limite de nomination.

Laffin a été jeté sur les préoccupations ni lui ni le parti n'a jamais divulgué publiquement. Au lieu de cela, Laffin s'est présenté comme candidat indépendant et Ryan a été nommé candidat progressiste-conservateur.

Le changement de dernière minute a forcé Élections Nouvelle-Écosse doit se prononcer sur la façon dont certains des suffrages exprimés sont exprimés avant que la liste des candidats soit finalisée sera compté. Le ministre de la Justice, Mark Furey, responsable de la loi électorale, a déclaré il est disposé à revoir la règle cela permet de voter avant la clôture des candidatures, ce que le directeur général des élections de la province avait demandé en 2017.

Les élections partielles de mardi ont été rendues nécessaires par les députés provinciaux Chris d'Entremont (Argyle-Barrington), Alfie MacLeod (Sydney River-Mira-Louisbourg) et Eddie Orrell (Northside-Westmount) tous ont démissionné pour se présenter aux élections fédérales du mois prochain.

L'ancien député provincial de Sydney River-Mira-Louisbourg, Alfie MacLead, suit les résultats du scrutin dans la salle des pompiers volontaires de Sydney River. (Tom Ayers / CBC)

La part des voix pour le NPD dans les trois districts était assez similaire à l'élection générale de 2017, à l'instar des libéraux, à l'exception de Sydney River-Mira-Louisbourg, où ils ont constaté une augmentation de 10 points de pourcentage de la part des voix. Alors que les Tories ont facilement remporté les trois sièges, la présence de candidats indépendants au Cap-Breton a eu une incidence sur leur part du vote par rapport à 2017.

Il y aura une autre élection partielle à un moment donné après le début officiel de la campagne électorale fédérale.

Lenore Zann, députée indépendante de Truro-Bible Hill-Millbrook-Salmon River, est candidate libérale pour Cumberland-Colchester, mais attend l'abandon du bref avant de démissionner de son siège à Province House. Une date pour cette élection partielle ne peut être fixée tant que le siège n'est pas devenu vacant.

PLUS DE TOP STORIES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.