Les petites et moyennes entreprises irlandaises pourraient avoir perdu entre 6 et 10 milliards d’euros entre les mois de mars et juin en raison des restrictions de Covid-19, selon une nouvelle étude.

L’étude de l’Institut de recherche économique et sociale sur l’impact de la pandémie sur les entreprises irlandaises a été publié aujourd’hui.

Plus d’un million de personnes en Irlande travaillent pour des petites et moyennes entreprises ou des PME.

L’ESRI affirme que Covid-19 a produit un “choc sans précédent” pour ces employeurs, dont la vitesse et l’ampleur “sont en dehors de toute expérience en temps de guerre”.

S’appuyant sur des données officielles et des enquêtes sectorielles, l’ESRI a tenté de quantifier l’ampleur de ce choc.

Il estime que de mars à juin, entre 6 et 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires pourraient avoir été perdus par ces entreprises, nombre d’entre elles comblant ce manque en puisant dans leurs propres réserves.

En fonction de l’évolution de l’économie sous Covid-19 pendant le reste de l’année, ce déficit pourrait atteindre entre 8 et 12,3 milliards d’euros.

L’étude souligne également que l’un des secteurs les plus exposés – l’hôtellerie et la restauration – porte également des dettes «considérablement plus élevées que la moyenne».

Alors qu’un peu moins de 70% des PME réalisent des bénéfices au cours d’une année normale, ce chiffre est tombé à 58% pour les hôtels et les restaurants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.