Les Français considèrent que leur qualité de vie se dégrade

Selon une étude universitaire, les 15/34 ans estiment que la situation s'est détériorée au cours des vingt dernières années.

Les deux dernières décennies ont été difficiles pour les 15/34 ans en France, selon une étude publiée dans le Journal d'épidémiologie et de santé communautaire. Cette recherche a été menée par des chercheurs français à l'aide d'un questionnaire d'évaluation de la qualité de vie soumis à trois reprises en 1995, 2003 et 2016 à des échantillons représentatifs de la population française. Ils ont également mis en évidence une détérioration de la situation, en particulier chez les sujets d'âge moyen.

"Cela peut être considéré comme un impact de la crise de 2008 qui a durement frappé ces catégories de la population", a-t-il déclaré. FigaroJoël Coste, professeur d'épidémiologie et de biostatistique à l'Université Paris-Descartes, est également l'un des auteurs de cette étude.

"Chez les jeunes, la détérioration déjà amorcée entre 1995 et 2003 s'est accélérée depuis, alors que nous assistons plus de 65 ans à une stagnation ou à une évolution positive dépendant des dimensions considérées", ajoute le scientifique.

Une étude basée sur la santé perçue par les patients

La particularité de cette étude est qu’elle prend en compte ce que l’on appelle la santé perçue, l’appréciation des patients. Ce concept élargi permet d'intégrer "les aspects physiques, psychologiques et sociaux", comme l'indique le professeur Coste.

Il est d'autant plus intéressant de noter que la conclusion finale repose sur une série de questions générales, parmi lesquelles "Dans quelle mesure votre état physique ou mental a-t-il perturbé vos relations avec votre famille, vos amis, vos voisins, etc. le mois dernier?", ou "Au cours des quatre dernières semaines, étiez-vous heureux? Étiez-vous fatigué, épuisé, en paix?"

Cette publication met également en lumière le nombre d'arrêts de travail enregistrés ces dernières années en France. "Partout où il y a des souffrances systémiques, les arrêts de travail sont une réponse cohérente", conclut Joël Coste.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.