Les enfants, le personnel de la garderie Arviat peuvent avoir été exposés à la tuberculose

| |

Le ministère de la Santé du Nunavut conseille au personnel et aux enfants qui fréquentent la garderie d’Arviat, au Nunavut, de se faire tester pour la tuberculose (TB) après une éventuelle exposition à l’établissement.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l’administrateur en chef de la santé publique du Nunavut a déclaré que les enfants et les travailleurs de la garderie peuvent avoir été en contact avec une tuberculose active et devraient contacter leur centre de santé pour se faire dépister.

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par une bactérie qui se propage dans l’air lorsque quelqu’un tousse, éternue ou, dans certains cas, parle, selon Santé Canada.

Il affecte généralement les poumons, mais il peut également avoir un impact sur d’autres organes, selon le gouvernement fédéral.

La tuberculose peut également rester dormante, ce qui signifie que les germes peuvent rester dans le corps d’une personne mais ne peuvent pas la rendre malade ou lui permettre de propager la maladie à d’autres. Cependant, si cela n’est pas traité, cela peut conduire à une tuberculose active, prévient le responsable de la santé publique.

Une exposition plus longue ou fréquente à une personne atteinte de tuberculose active peut augmenter le risque d’infection, selon le communiqué de presse.

“Un test de TB positif signifie généralement qu’un individu partage l’espace aérien avec une personne atteinte de tuberculose active”, ajoute-t-il.

Toute personne présentant des symptômes de tuberculose est instamment priée de se rendre dans son centre de santé dès que possible. L’administrateur en chef de la santé publique dit qu’il peut être traité au sein de la communauté.

Les symptômes de la tuberculose active comprennent:

  • Une toux qui dure plus de trois semaines.
  • Se sentir très fatigué.
  • Perte d’appétit.
  • Vous avez de la fièvre ou des sueurs nocturnes.

Les Premières Nations, les Inuits et les Métis ne représentent que 5% de la population canadienne, mais selon les responsables de la santé publique, en 2016, ils représentaient près de 20% des cas déclarés de tuberculose active.

En 2018, le gouvernement fédéral a consacré 27,5 millions de dollars à la lutte contre la maladie dans les communautés inuites, et l’éliminer chez les Inuits d’ici 2030. Le gouvernement du Nunavut dépense environ 10 millions de dollars par an uniquement pour le traitement.

Previous

Fulham trébuche dans la finale des barrages du championnat après la chute de Cardiff | Football

Coronavirus Covid 19 Queensland: le frère d’Olivia Muranga défend l’adolescent du chaos frontalier

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.