Home » Le directeur général revient sur 10 ans depuis le retour de Jets

Le directeur général revient sur 10 ans depuis le retour de Jets

by Nouvelles


un groupe de personnes debout autour d'un autobus: les amateurs de hockey ont célébré au centre-ville de Winnipeg lorsqu'ils ont entendu qu'une équipe de la LNH reviendrait dans la ville.


© John Woods / Presse canadienne
Les amateurs de hockey ont célébré au centre-ville de Winnipeg lorsqu’ils ont entendu qu’une équipe de la LNH reviendrait dans la ville.

En ce jour, il y a dix ans, Winnipeg a retrouvé son équipe de la LNH tant attendue.

Le 31 mai 2011, l’annonce officielle du retour de l’équipe dans sa ville natale pouvait difficilement être entendue sous les acclamations tonitruantes de centaines d’amateurs de hockey heureux.

«Vous pouvez voir à partir du moment où l’équipe a été annoncée, vous savez, la passion qui était là», a déclaré Kevin Cheveldayoff, directeur général des Jets, à la radio d’information de CBC Manitoba.

Garçon des Prairies dans l’âme, il a grandi en Saskatchewan et a joué au hockey junior à Brandon, au Manitoba. Il dit qu’il était heureux de déménager de Chicago à Winnipeg pour la prochaine ère de l’équipe de la LNH de la ville.

“Je me souviens quand l’équipe est partie. Donc, certainement, le voir revenir était quelque chose dont j’étais très, très heureux [about] pour la ville et pour les personnes impliquées. Et je ne savais pas à ce moment-là que peu de temps après, ils allaient tendre la main et nous aurions une conversation sur le fait de rejoindre l’équipe en tant que directeur général », a déclaré Cheveldayoff.



un homme vêtu d'un costume et d'une cravate: le directeur général des Jets, Kevin Cheveldayoff, a dit qu'il était très heureux d'apprendre que les Jets reviendraient à Winnipeg.


© John Locher / The Associated Press
Le directeur général des Jets, Kevin Cheveldayoff, a dit qu’il était très heureux d’apprendre que les Jets reviendraient à Winnipeg.

Lorsque le nom de l’équipe a été décidé, ce fut la cerise sur le gâteau.

READ  MISE À JOUR: >> Décompte COVID-19: un nouveau cas dans le comté de Taos; 23 302 cas au Nouveau-Mexique; 711 décès | Coronavirus

“Cela a vraiment inauguré une nouvelle ère, l’ère 2.0. Je pense que cela a vraiment déclenché une autre vague d’émotion”, a-t-il déclaré.

Avant 2011, Winnipeg était sans hockey dans la LNH depuis que les Jets ont déménagé à Phoenix et ont été rebaptisés les Coyotes en 1996.

Mais pour de nombreux Winnipegois, l’absence leur a rendu le cœur plus chaleureux.

Faits marquants de la décennie

Cheveldayoff dit que l’un de ses moments forts des 10 dernières années a été lorsque les Jets se sont rendus aux séries éliminatoires, pour la première fois depuis leur retour, en 2015.

La préparation du match entre les Jets et les Anaheim Ducks durait 19 ans – le dernier match éliminatoire de la LNH à Winnipeg était le 28 avril 1996 – et les fans de hockey de la ville avaient une passion refoulée pour leur équipe bien-aimée.

Bien que les Jets aient perdu, les fans ont rendu la série mémorable.

«En entendant les chants ‘Go Jets Go’ commençant bien avant que les gars ne soient même sortis pour un échauffement, et juste la passion qui était présente pendant tout l’échauffement, vous vous sentiez comme si vous étiez dans la partie régulière de le jeu », a déclaré Cheveldayoff.

“C’est la proximité que tout le monde dans la ville a avec l’équipe. Et je pense que Paul Maurice l’a mieux dit qu’une fois quand il a dit que c’était l’équipe de Winnipeg. Et, vous savez, ce n’est pas comme ça dans beaucoup d’autres marchés.”

Certaines victoires étaient cependant hors de la glace.

READ  Barnier riposte aux stratégies Brexit `` enfantines '' et `` pathétiques '' de Boris Johnson

Il se souvient également avec tendresse d’avoir vu l’amélioration de joueurs comme Mark Schiefele, l’un des premiers choix de l’équipe au repêchage.

“Devoir prendre la décision difficile de le renvoyer chez les juniors afin qu’il puisse devenir le joueur qu’il est devenu”, a déclaré Cheveldayoff.

“Vous êtes fier lorsque vous recrutez des joueurs et que vous les voyez se concrétiser.”



un groupe de personnes debout devant une foule posant pour la caméra: les partisans des Jets célèbrent le premier but de l'équipe en saison régulière après leur retour à Winnipeg (Marianne Helm / Getty Images)

Les partisans des Jets célèbrent le premier but de l’équipe en saison régulière après leur retour à Winnipeg (Marianne Helm / Getty Images)

Éliminatoires pandémiques

Les Jets font face à quelque chose de tout à fait nouveau cette année – une série éliminatoire sans fans dans les gradins.

Mercredi, Winnipeg affrontera les Maple Leafs de Toronto ou les Canadiens de Montréal dans le premier match de la deuxième ronde.

Cheveldayoff dit que c’est étrange sans spectateurs, mais l’équipe sait qu’elle est soutenue.

“Nous savons que les fans regardent et nous allons faire de notre mieux pour bien faire les choses.”

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.