L'assurance vie paie de moins en moins - 07/12/2018 16:20:48

L'investissement privilégié des épargnants français continue de diminuer. Pour 2018, les experts s'attendent à une rémunération de 1,6%, contre 1,8% l'année précédente. La tendance devrait se poursuivre en 2019.

Pour 2018, les experts s'attendent à 1,6% de l'assurance vie (illustration) (AFP / PHILIPPE HUGUEN)

Les taux sont historiquement bas. Les rendements de l'assurance vie ont continué de se dégrader cette année, selon les données de la société de recherche Facts and Figures. "Notre hypothèse de rendement moyen en 2018 est de 1,6%, une légère diminution par rapport au taux de 1,8% observé en 2017", a-t-il déclaré à Cyrille Chartier-Kastler, président de l'AFP. Le phénomène est également confirmé par l'agence de notation Fitch, qui s'attend également à un rendement moyen "à un niveau bas".

Ces chiffres concernent les contrats investis en euros, des investissements peu rémunérés dont le capital est garanti. Dans un contexte de taux d’intérêt très bas, du fait des politiques très interventionnistes menées ces dernières années par les principales banques centrales du monde, ces investissements ont continué à voir leurs salaires s'effriter.

L'INCERTITUDE DE L'INFLATION

"Ce qui jouera contre la performance de l'année 2018 par rapport à l'année 2017, c'est aussi que les marchés financiers sont en recul, avec une augmentation de 8% à 9% l'année dernière pour le CAC 40", déclare Philippe Crevel. directeur du Cercle de l’épargne.

Une inconnue sera particulièrement scrutée: l'inflation. L'inflation a ralenti pour atteindre 1,9% en novembre sur un an après avoir atteint 2,2% en octobre. Pendant longtemps, l’inflation européenne est restée nettement inférieure et largement inférieure aux taux payés par les compagnies d’assurance. Sauf que la hausse des prix sur plusieurs mois dégrade mécaniquement le rendement réel des investissements financiers.

VERS DES RETOURS NÉGATIFS?

Pour 2019, "l'incertitude est forte quant à l'évolution de la conjoncture. (…) Si la situation ne s'améliore pas, on serait plutôt en chute, il se jouerait autour de 1,5%. Et si la situation récupère, nous pourrions rester autour de 1,6% ou 1,7% en 2019. Il existe une incertitude liée à la situation économique et sociale ", prévoit Philippe Crevel.

"Si les assureurs n'augmentent pas les tarifs de l'assurance vie, les rendements deviendront négatifs", s'inquiète François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV. Au cours des dix premiers mois de 2018, les sociétés d'assurance ont enregistré une entrée nette de 20 milliards d'euros et les encours de contrats d'assurance vie s'élevaient à 1 700 milliards d'euros fin octobre 2018, en hausse de 1% sur un an.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.