L’Algérie ordonne une enquête sur le lynchage de la foule lié aux incendies de forêt

ALGER, Algérie (AP) — Un procureur algérien a ordonné une enquête sur la mort d’un homme qui a été lynché par une foule après avoir été accusé d’avoir allumé des incendies qui ont dévasté la région, a annoncé l’agence de presse officielle algérienne APS.

Les incendies de forêt en Algérie ont fait au moins 69 morts dans la région montagneuse berbère.

La tuerie a eu lieu à Larbaa Nath Irathen, dans le quartier de Tizi Ouzou, l’un des plus touchés par les incendies. La victime a été identifiée comme étant Djamel Ben Ismail, 38 ans.

Le procureur local a publié jeudi une déclaration relayée par l’APS “à la suite de vidéos diffusées mercredi sur les réseaux sociaux montrant le meurtre d’un citoyen (brûlé à mort et lynché)”.

Il a ordonné une enquête sur l’affaire dans le but d’identifier les assaillants et de les renvoyer en jugement “afin que le crime odieux ne reste pas impuni”.

Le communiqué indique qu’une foule a violemment attaqué le poste de police où la victime était sous la protection d’officiers et a réussi à l’en expulser. Ils « l’ont traîné dehors, l’ont battu et brûlé, ce qui a entraîné sa mort ».

« Des policiers qui sont intervenus pour protéger et aider la victime ont également été blessés », indique le communiqué.

Amnesty International a appelé les autorités algériennes à enquêter immédiatement sur la mort et à « envoyer un message clair selon lequel ces violences ne resteront pas impunies ».

Ben Ismail a été enterré jeudi soir dans sa ville natale de Khemis Miliana, à 115 kilomètres (71 miles) à l’ouest d’Alger.

« Tu te rends compte que même mort, ils l’ont torturé ? » Mohamed Khalfi, l’oncle maternel de Ben Ismail, a déclaré à l’Associated Press. “Et ce qui me fait mal, c’est que les gens ont filmé. (…) Je suis son oncle et je demande que la justice fasse son travail et que même ceux qui ont regardé sans rien faire soient jugés.”

L’un des amis de Ben Ismail, Rafik, qui n’a pas fourni son nom de famille, a déclaré qu’il était “un artiste, un jeune homme qui aime la guitare et aime la vie… pas un homme violent”.

Previous

Rashkov : Mme RI fait le tour des écoles et fait en sorte que les directeurs d’école votent pour

Comment le travail à distance réduit l’espace de bureau

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.