nouvelles (1)

Newsletter

La publication Facebook d’une femme de Port Coquitlam inspire la saison des dons

Une femme utilise Facebook pour mettre les personnes dans le besoin en contact avec celles qui ont des effets personnels supplémentaires à donner

Un groupe Facebook communautaire de Port Coquitlam a trouvé un moyen unique de s’assurer que tout le monde obtient ce dont il a besoin pendant la période des Fêtes.

Qu’il s’agisse d’un lit d’appoint pour un enfant qui grandit dans un berceau, d’une télévision, d’un moniteur vidéo pour bébé ou même d’une voiture, une publication sur Facebook de Shari Radu a mis en relation des personnes dans le besoin avec des personnes qui ont des biens supplémentaires.

Et depuis plusieurs semaines, depuis que le message a été publié le 24 novembre, des dizaines de membres de la communauté s’entraident, dit Radu.

“Il y a eu une énorme réponse du groupe – au moins 600 commentaires”, a déclaré Radu, qui est un travailleur de soutien en santé mentale.

Radu a déclaré qu’elle avait lancé une publication similaire sur sa page personnelle l’année dernière et avait décidé de l’étendre à l’ensemble de Port Coquitlam.

“Cette année a été vraiment difficile, avec COVID et les inondations, et surtout avec les vacances, j’ai pensé que ce serait une bonne chose à faire.”

Pour commencer, Radu a publié le commentaire suivant sur la page Facebook de la communauté de Port Coquitlam :

« De quoi avez-vous BESOIN mais que vous ne pouvez pas vous permettre en ce moment ? Tout le monde vérifie ce que les autres disent. Peut-être que vous l’avez et que vous n’en avez pas besoin ou que vous avez une connexion pour l’obtenir. On ne sait jamais qui nous pouvons aider ou comment nous pouvons nous entraider.

Il n’a pas fallu longtemps avant que les gens ne commencent à publier ce dont ils avaient besoin, et peu de temps après, les gens ont commenté avec des éléments et une suggestion sur la façon d’entrer en contact.

“Le taux de participation a été considérablement plus élevé que je ne le pensais”, a déclaré Radu au Nouvelles des trois villes.

Quelqu’un a même proposé de donner une machine à expresso.

Une autre personne, qui achète des voitures de rebut, a proposé de contacter deux personnes ayant besoin d’un moyen de transport si une bonne voiture arrivait.

« Heureux de vous aider les gars si [I’ve] obtenu quelque chose de bon par hasard », a écrit l’affiche.

Radu a dit qu’elle a été frappée par la façon dont les gens ont réagi si gentiment les uns aux autres. Mais elle a également été attristée par certains des messages de parents qui avaient juste besoin de lits pour leurs enfants afin qu’ils n’aient pas à dormir ensemble dans le même lit.

« Je voudrais tous les aider si je le pouvais », a déclaré Radu.

Les personnes qui avaient besoin de radiateurs étaient connectées via Facebook avec celles qui avaient des radiateurs supplémentaires à donner ou à vendre à bas prix.

Une personne qui avait besoin d’un scooter pour se déplacer à cause d’une récente crise cardiaque s’est vu offrir une machine presque neuve pour 100 $.

Beaucoup de bottes d’hiver ont été échangées via les commentaires Facebook et de nombreuses personnes se sont mises en relation avec des personnes qui avaient du petit électroménager à donner.

« Vous êtes les bienvenus », a déclaré une affiche qui a offert une cafetière à quelqu’un qui cherchait des choses pour rendre la vie autonome plus confortable pour son frère handicapé.

Beaucoup ont commenté l’opportunité de la publication et à quel point il est agréable pour les résidents de Port Coquitlam de s’entraider en ces temps difficiles.

« Je viens de lire tous les commentaires ici et vous avez TOUS restauré ma foi en l’humanité ! C’est INCROYABLE ce qui peut être fait lorsqu’un petit groupe de personnes se réunit », a commenté une affiche.

Radu, qui a récemment déménagé à PoCo de Maple Ridge, a déclaré qu’elle était ravie de la réponse et prévoyait de republier le commentaire tous les quelques mois pour voir si davantage de personnes pouvaient partager leurs choses supplémentaires avec ceux qui en avaient besoin.

“J’ai l’impression que la communauté est prête à aider les autres quand ils le peuvent.”

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT