jusqu’à 1800 euros pour un exemplaire

| |

Des pièces qui ont marqué l’histoire de notre pays, des pièces qui ont caractérisé la vie de millions d’Italiens.

Photo © AdobeStock

Les pièces qu’ils ont littéralement identifié notre pays, entre les frontières et au-delà. Des pièces qui, pour des millions d’Italiens, représentaient l’enfance, les premiers pas vers l’adolescence et l’âge adulte, bref, des pièces qui peuvent difficilement être annulées de mémoire collective d’un pays, qu’en un siècle précis, celui où ces témoignages intenses sont forgés, vit le drame de la guerre, de la dictature, de la faim et de la misère puis d’une reprise que certains n’auraient peut-être pas imaginée aussi bouleversante.

L’histoire de notre pays elle est évidemment caractérisée par l’expérience de la Lire. L’Italie comme monarchie, puis république, opprimée puis libérée, qui renoue avec son quotidien dans ces monnaies dans ces objets qui marquer les heures, les jours, les années. Une Italie riche d’entreprises et de souvenirs mémorables qui revit à travers ses monnaies, son patrimoine. Les collectionneurs aujourd’hui engagé à trouver des pièces partout de plus en plus précieux et répondant à une certaine logique, également dictée par la passion.

Monnaies, sortez toutes les lires anciennes : toutes les pièces les plus recherchées

Lire Spiga
Photo : Web

L’une des pièces les plus recherchées est sans aucun doute la pièce de 1 Lira Orange 1947. Ornée d’oreilles d’un côté et d’une branche orange de l’autre, cette pièce peut représenter un véritable trésor pour l’heureux propriétaire. Sa valeur en excellent état? 1500 euros, vraiment pas mal en conclusion. La pièce de 2 lires appelée oreille pour le chiffre figurant sur l’une des deux faces, également frappée en 1947 en parfait état, peut valoir même 1800 euros, il s’agit de véritables trésors.

LIRE AUSSI >>> La découverte qui a stupéfié les collectionneurs : combien valent les 6 000 pièces

Une autre pièce très précieuse, pour tous les collectionneurs italiens et n’est pas représenté par la pièce de 5 lires appelée Uva. Ce spécimen frappé en 1946 est en quelque sorte la monnaie de la renaissance, celle de l’après-guerre, de la reconstruction et des rêves qui s’animent et se pressent. La prima 5 lire, d’ailleurs, inventé par la République italienne. Sur l’un des deux côtés, une grappe de raisin. Sa valeur dans des conditions optimales, en parfait état ? Suis 1200 euros, vraiment pas mal, en somme. Des pièces qui ont vraiment fait l’histoire de notre pays à un moment bien précis, à une époque bien précise. Des pièces de collection désormais recherchées aux quatre coins de la planète, une grande satisfaction, en somme.

Previous

Quand les résidents et les touristes peuvent-ils retourner en Nouvelle-Zélande et en Australie ?

Wall Street a secoué le fantôme de l’inflation

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.