Jana Bennett, ancienne directrice de BBC Television, décède à 66 ans

Enseignant titulaire d’un doctorat, M. Bennett a souvent déménagé sa famille. Jana et ses quatre sœurs ont passé du temps au Kansas, au Minnesota et au New Hampshire avant que la famille ne déménage en Angleterre et ne s’installe dans l’East Sussex, lorsque Jana avait 13 ans.

Elle est allée au St. Anne’s College de l’Université d’Oxford et a obtenu en 1977 un diplôme en philosophie, politique et économie. (Chanteuse amateur, elle a été recrutée pour rejoindre un groupe par un autre étudiant d’Oxford et un futur premier ministre, Tony Blair.) Elle a obtenu sa maîtrise en relations internationales à la London School of Economics en 1978. L’année suivante, elle a rejoint le BBC en tant que stagiaire en nouvelles.

Ses premiers travaux journalistiques comprenaient des documentaires d’actualité, dont “The Disappeared: Voices from a Secret War”, sur le régime militaire répressif en Argentine à la fin des années 1970 et 1980. Elle et John Simpson, un collègue journaliste de la BBC, ont également écrit un livre, “Les disparus et les mères du Plaza” (1986), qui comprenait des témoignages de première main de mères pour retrouver les milliers d’enfants que le régime argentin avait “disparus”.

Alors qu’elle travaillait sur l’émission Newsnight de la BBC, Mme Bennett a rencontré M. Clemmow, rédacteur en chef et directeur de la BBC. Ils se sont mariés en 1995.

En plus de son mari, elle laisse dans le deuil une fille, Alexandra Bennett-Clemmow; un fils, Skomer Bennett-Clemmow; et ses sœurs Robin King et Kimberly, Candace et Shelley Bennett.

Mme Bennett a quitté la BBC en 1999 et est devenue responsable de TLC pour Discovery à Washington, DC. Là, elle a introduit des téléréalités et des programmes de design d’intérieur, certains d’entre eux basés sur des formats britanniques populaires, qui ont non seulement stimulé les cotes d’écoute, mais également les revenus.

Elle est revenue à la BBC en 2002, lorsqu’elle a été nommée directrice de la télévision.

Après son diagnostic en mai 2019, Mme Bennett a d’abord parlé de sa maladie à peu de gens parce qu’elle voulait éviter “un sillage prolongé”, son amie de longue date et collègue de la BBC Lorraine Heggessey a écrit mardi dans Le Gardien.

Elle s’est investie dans son travail au sein des conseils d’administration de la British Library et de la Headlong Theatre Company. Elle est devenue publique de sa maladie en décembre 2019, lorsqu’elle a rejoint un groupe à but non lucratif, NotreBrainBank, une application qui permet aux personnes atteintes de glioblastome de consulter des médecins du monde entier et qui promeut la recherche sur la maladie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT