Home » Interpellés à l’aéroport du Lamentin, les trois militants condamnés à de la prison ferme – Toute l’actualité de la Martinique sur Internet

Interpellés à l’aéroport du Lamentin, les trois militants condamnés à de la prison ferme – Toute l’actualité de la Martinique sur Internet

by Nouvelles

Trois des activistes qui s’étaient mobilisés jeudi dernier en marchant de l’autoroute vers l’aéroport Martinique Aimé-Césaire ont été condamnés ce lundi soir (13 septembre) en comparution immédiate, diversement pour entrave à la circulation, violences ou encore menaces de mort pour l’un d’eux.

Bruno P., 51 ans, Kevin Z., 34 ans et Lubert L., 60 ans, ont été jugés ce lundi en comparution immédiate. Ils sont tous poursuivis pour entrave à la circulation, refus de coopérer durant la procédure. Seul Bruno P. est également mis en cause pour outrage, menace de mort et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Jeudi dernier (9 septembre), une trentaine de personnes s’était retrouvée sur l’autoroute A1, au niveau du pont de la Lézarde au Lamentin, après un appel à manifester. Vers 14 h, le convoi s’était dirigé vers l’aéroport. Il avait entravé la circulation et un barrage de police avait été installé pour disperser le groupe.

« Droit à garder le silence »

Trois des protagonistes ont été interpellés. L’un d’eux, Bruno P., aurait eu une altercation avec un policier. Selon les procès-verbaux, le quinquagénaire a utilisé une hampe de drapeau pour blesser le fonctionnaire, qui a également été insulté et menacé de mort.

Durant l’audience, les trois prévenus ont « utilisé (leur) droit à garder le silence ». Ils comparaissaient tous en situation de sursis probatoire à la suite de leurs précédentes condamnations.

À l’issue du délibéré, les juges condamnent Lubert L. à 3 mois de prison, plus 7 mois de révocation de son sursis précédent. Kévin Z, écope de 3 mois de prison, plus une révocation de son sursis probatoire de 6 mois.
Bruno P. est relaxé pour menaces de mort et outrages mais condamné pour les violences. Il écope de 10 mois d’emprisonnement, et d’une révocation de sursis de 6 mois.

Tous les trois sont maintenus en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos.

Les policiers gardaient l’entrée du tribunal. –

√ Compte-rendu d’audience complet à lire dans l’édition de ce mercredi 15 septembre.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.