Gymnastique, Bartolini or dans le corps libre pour l’Italie

| |

A Kitakyushu le bleu brise un tabou incroyable dans la spécialité. Le dernier podium remonte à 1966 avec le bronze de Menichelli. Battu le Japonais Kazuki Minami et le Finlandais Emil Soravuo. Femmes : D’Amato argent au saut

Exploit historique à Kitakyushu. Nicola Bartolini amène l’Italie au sommet du monde en gymnastique artistique 24 ans après le dernier sceau de Yuri Chechi. Et surtout, en corps libre, où l’on était resté à une médaille de bronze en 1966 avec Franco Menichelli (qui avait déjà été de bronze en 1962 à Prague), mais jamais une médaille d’or ! Belle performance du bleu avec un score de 14 800. La gymnaste a devancé le Japonais Kazuki Minami (médaille d’argent) et le Finlandais Emil Soravuo (bronze). Dans la matinée italienne, Nicola a été le premier à performer, il a brisé la glace en consommant la tension et en poussant un soupir de soulagement à l’épreuve de chaque adversaire. Une première diagonale bloquée, la seconde avec les épaules un peu basses et une troisième moins parfaite avec un léger saut. Le reste était parfait. Croissance incroyable au cours de la dernière année pour l’athlète Pro Patria Bustese: après avoir remporté la médaille de bronze aux Championnats d’Europe à Bâle il y a six mois et l’or aux championnats absolus à Naples, il a encore augmenté sa note de départ en obtenant aujourd’hui son premier succès à la Coupe du monde.

Femelle, argent pour Asia D’Amato

Médaille historique aussi pour Asia D’Amato à tout juste 18 ans. Après le bronze avec l’équipe en 2019, le saut d’argent arrive aujourd’hui. La bleue visait la médaille consciente des compétences des adversaires : au saut, elle s’est imposée pour la sixième, se présentant avec la troisième note. Excellente performance globale de l’Asie : première contrainte de reculer de quelques pas à l’atterrissage sur le double vrille, parfaite à la place sur le deuxième saut (rond demi-tour-saut demi-tour avant) pour un score final de 14 133. Or pour la championne olympique brésilienne Rebeca Andrade, troisième pour la russe Angelina Melnikova.

Lire aussi  La MLB annonce une nouvelle ligue vitrine pour les espoirs de repêchage

.

Previous

utilisez ce reste de riz et transformez-le en dessert

Un vaisseau spatial voit un tourbillon éblouissant au point le plus bas de Mars

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.