France, Etranger | Nommé comme candidat présidentiel en France :

Le commentateur de télévision radical de droite Eric Zemmour (63 ans) a annoncé mardi qu’il se présentait comme candidat à la présidentielle en France.


Zemmour a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il se présenterait à l’élection présidentielle d’avril prochain “pour sauver la France”.

Le chercheur et français Franck Orban a suivi de près Zemmour dans le podcast «La France expliquée».

– Eric Zemmour a une formation de journaliste, mais il s’est ensuite de plus en plus orienté vers une sorte de politicien avec un programme conservateur très à droite. Certains disent même que c’est un homme politique réactionnaire qui veut redonner à la France les beaux jours des années 50. Il veut limiter l’immigration en France et forcer les immigrés à s’assimiler, explique Franck Orban, professeur agrégé à l’Østfold University College, à Nettavisen.

A lire aussi : PDG de Pfizer avec une bonne et une moins bonne nouvelle d’omikron

– Zemmour fait appel à la partie la plus conservatrice de France. Politiquement, il se situe quelque part entre l’Assemblée nationale (Rassemblement national) et les Républicains (Les Républicains). Certains de ses partisans appartiennent à la droite de l’Assemblée nationale. C’est une partie de l’extrême droite qui n’a pas trouvé d’ancrage politique dans la France politique. Zemmour a une vision très discriminatoire des femmes. Il préfère avoir des femmes dans la cuisine et a déclaré que le pouvoir est dilué lorsque les femmes accèdent à un poste de pouvoir, explique Orban qui est co-animateur du podcast “La France expliquée”.

A lire aussi : Un homme marié a eu une relation avec six femmes en même temps – exclu du Parti du centre

Campagne électorale lancée par des voleurs

Zemmour a lancé la campagne électorale au début de l’automne et a ainsi bénéficié d’un soutien relativement élevé dans les sondages. En octobre, Zemmour avait un soutien de 17 pour cent, tandis que Marine Le Pen dans la collection nationale était une tête de cheval derrière avec un soutien de 15 pour cent. Le président sortant Emmanuel Macron a ensuite dirigé avec un soutien de 24%.

Aujourd’hui, cependant, Zemmour a perdu plusieurs points de pourcentage dans les sondages et est dépassé par Le Pen.

– Il n’a vraiment rien d’autre à faire que de dire que la France est au bord de la guerre civile. Il entend par là qu’il y a un grand remplacement en cours, où la majorité blanche est remplacée par des non-européens originaires en particulier d’Afrique du Nord. Mais maintenant, nous entrons dans une phase de la campagne électorale où les électeurs exigent des solutions pragmatiques à des problèmes quotidiens spécifiques. Zemmour s’est concentré exclusivement sur la politique identitaire. Et maintenant, il doit répondre à des questions sur les conditions socio-économiques, et là, il se débat, dit Orban.

A lire aussi : Un chercheur norvégien sur les vaccins n’est pas du tout d’accord avec Biden : – Cela n’a pas de sens

– C’est un complot grotesque

Comme Trump, Zemmour a réussi à attirer énormément l’attention des médias. Plus tôt cet automne, il a reçu 16 titres à la télévision et dans les journaux en un mois, selon l’organisme de surveillance des médias Acrimonné. Il totalise onze heures de télévision, tandis que les principales opposantes Anne Hidalgo (Les socialistes) et Le Pen se retrouvent avec respectivement deux heures et une heure de télévision sur la même période.

– Sa stratégie a été de démarrer tôt la campagne électorale et de faire de la préservation de l’identité française l’enjeu majeur de la campagne électorale. Il a une politique beaucoup trop étroite, a commencé beaucoup trop tôt et a fait des déclarations beaucoup trop douteuses, dit Orban.

Entre autres, Zemmour a avancé une proposition visant à obliger les parents issus de l’immigration à baptiser leurs enfants avec des prénoms français chrétiens.

– C’est un complot grotesque, dit Orban.

Zemmour a également demandé aux Français issus de l’immigration de quitter le pays s’ils ne peuvent pas être assimilés.

– Peut se présenter au second tour des élections

L’élection présidentielle en France se déroulera en deux tours en avril de l’année prochaine. Les deux candidats les plus soutenus à l’issue du premier tour des élections accèdent au second tour. Le candidat qui reçoit au moins 50 pour cent de soutien ou plus remportera finalement l’élection présidentielle.

– Le seuil pour accéder au second tour des élections est bas. Cela lui donne une chance d’atteindre la seconde mi-temps. Il y a aussi de grandes chances qu’il stagne et disparaisse complètement de la campagne électorale. C’est déjà arrivé. Il y a eu d’autres candidats qui sont sortis tôt et qui ont bien réussi dans les sondages, mais dès que la campagne électorale a commencé, ils sont tombés à 5-6 pour cent, dit Orban.

A lire aussi : La Norvège est félicitée pour avoir ouvert la voie aux questions controversées de l’OTAN : – Plusieurs pays s’inspirent de la Norvège

Zemmour n’a pas derrière lui un appareil de campagne électorale professionnel et a apparemment du mal à financer sa propre campagne électorale.

– Au début, on lui avait promis beaucoup d’argent, mais maintenant, un soutien après l’autre s’est retiré. Ils craignent qu’il ne soit pas un cheval sur lequel parier, dit Orban.

– Un Trump intellectuel

Orban dit que Zemmour partage certaines similitudes avec Donald Trump.

– Il a un style provocateur, il sait utiliser les médias et dirige une seule affaire comme principale de la campagne électorale. Il est sans aucun doute inspiré par Trump en matière de tactique, dit Orban.

Le sociologue de gauche Philippe Corcuff décrit Zemmour comme un Trump intellectuel.

– La différence, c’est que Donald Trump a mené une lutte anti-intellectuelle et a travaillé dur pour montrer son mépris pour les intellectuels. Alors qu’en France un président a besoin d’une apparence intellectuelle. Emmanuel Marcron a souligné ses similitudes avec le philosophe Paul Ricœur. Alors que Zemmour veut être considéré comme un Trump intellectuel, Corcuff a déclaré Politique plus tôt cet automne.

Previous

Coronavirus en Espagne en direct: variante Omicron, dernière minute | Passeport COVID, restrictions…

Viken-Mayor vers des mesures régionales – VG

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.