FC Barcelone – Real Madrid. Cinq clasicos mémorables de Karim Benzema . Sport

| |

Barcelone est le club que Karim Benzema a affronté le plus de fois (39 matches avant dimanche), et aussi l’équipe qui l’a le plus souvent défait (18). De sa superbe talonnade en avril au terrible 5-0 de 2010, voici cinq clasicos mémorables pour lui avant celui de dimanche (16h15).

Premier clasico et premier revers

29 novembre 2009 au Camp Nou, 12e journée de Liga, FC Barcelone – Real Madrid 1-0 : Pour son tout premier clasico, Karim Benzema est remplaçant. Au Real Madrid depuis cinq mois, l’attaquant lyonnais a commencé le mois de novembre en trombe, avec un but contre l’AC Milan en Ligue des champions et deux passes décisives en Liga en l’espace de huit jours.

LIRE AUSSI. Affaire de la sextape. Le jugement de Karim Benzema mis en délibéré

Au retour des vestiaires, Zlatan Ibrahimovic ouvre le score pour le Barça (56e). Manuel Pellegrini décide de lancer Benzema à la 65e à la place de l’icône portugaise Cristiano Ronaldo… mais rien ne change. « KB9 » s’incline pour son premier clasico.

La “manita” au Camp Nou

29 novembre 2010 au Camp Nou, 13e journée de Liga, FC Barcelone – Real Madrid 5 – 0 : Un an jour pour jour après son premier clasico, Benzema retrouve le Barça au Camp Nou pour un clasico de rêve. La grande bataille fait alors rage entre José Mourinho et Pep Guardiola et entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Le Real, leader, aborde ce clasico en position de force. Mais ce soir-là, les Catalans donnent une leçon de football. Karim Benzema, cette fois titulaire en pointe, n’aura qu’une occasion, sur une belle passe de « CR7 ». Mais rien à faire. Le Barça confisque le ballon et inscrit cinq buts (en espagnol » manita », » petite main », allusion aux cinq doigts).

LIRE AUSSI. FC Barcelone – Real Madrid. De Piqué et Benzema à Fati et Camavinga, un clasico intergénérationnel

Le match sera marqué par la poussette de Ronaldo sur Guardiola, et par le carton rouge adressé à Sergio Ramos pour un tacle très appuyé sur Lionel Messi. « Humiliés », « sortis de leurs gonds », la presse espagnole n’épargnera pas les Madrilènes au lendemain de ce revers majuscule, l’une des pires déroutes du Real dans un clasico de l’ère moderne.

Clasico renversant et doublé inutile

23 mars 2014 au Santiago-Bernabeu, 29e journée de Liga, Real Madrid – FC Barcelone 3 – 4 : Sous le premier mandat merengue de Carlo Ancelotti (2013-2015), Benzema aura l’un des principaux rôles dans l’un des clasicos les plus épiques de l’histoire. Avant le sprint final de Liga, « KB9 » répond au but initial d’Iniesta par une tête décroisée mal négociée par Victor Valdés (20e), puis, dans la foulée, par un enchaînement contrôle de la cuisse – frappe du droit qui donnera l’avantage au Real. Benzema aura même le ballon du 3-1, toujours servi par Angel di Maria, mais sa frappe sera bloquée par Gerard Piqué sur sa ligne.

La suite appartient à l’histoire : Messi inscrit un triplé pour arracher la victoire face à » CR7 » (qui avait égalisé à 3-3), Sergio Ramos (expulsé encore une fois) et consorts.

Super Benzema pour une Supercoupe

16 août 2017 au Santiago-Bernabeu, match retour de la Supercoupe d’Espagne, Real Madrid – FC Barcelone 2 – 0 (aller : 3-1 pour le Real Madrid) : Un clasico pour un titre : après 27 clasicos et seulement 7 petits succès face au Barça sous le maillot merengue, Benzema va enfin battre les Catalans pour remporter un trophée au début de l’exercice 2017-2018.

LIRE AUSSI. Football. OM – PSG, Barça – Real, Inter Milan – Juventus… le programme fou du week-end prochain

L’âge d’or du FC Barcelone sous Guardiola (2008-2012) est terminé. Les Madrilènes, dirigés par Zinédine Zidane, s’imposent 3-1 lors du match aller, et c’est Benzema qui va sceller le sacre merengue au retour, d’une jolie demi-volée croisée au point de penalty devant Samuel Umtiti.

Magnifique « Madjer » à huis clos

10 avril 2021 au stade Alfredo Di Stéfano de Madrid, 30e journée de Liga, Real Madrid – FC Barcelone 2 – 1 : La pandémie est passée par là, mais elle n’a pas altéré l’exaltation du clasico. Juste avant le sprint final de Liga, le Real et le Barça se retrouvent au stade Afredo di Stéfano, au centre d’entraînement du Real à Valdebebas, pour un clasico à huis clos.

LIRE AUSSI. L’affaire « de la sextape » peut-elle priver Karim Benzema du Ballon d’or ?

Aucun supporter ne sera présent au stade ce jour-là pour voir le plus beau but de Karim Benzema dans les clasicos : à la 13e minute, le N.9 français, capitaine ce soir-là, coupe un centre de Lucas Vazquez au premier poteau et dévie le ballon dans les cages d’une superbe talonnade façon Madjer. Un but qui lancera le Real vers sa 3e victoire consécutive face au Barça.

.

Previous

982 nouveaux cas, totalisant 268 891

Cowboy McCree d’Overwatch devient Cole Cassidy

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.