États-Unis: l'inflation augmente; le marché voit encore une baisse de taux


L’inflation approche le seuil des 2% aux États-Unis (Crédit photo: Adobe Stock -)

WASHINGTON, 13 août (Reuters) – Les prix de détail ont augmenté aux États-Unis en juillet, sans remettre en question l'attente d'une nouvelle réduction des taux par la Réserve fédérale le mois prochain dans un environnement économique international perturbé.

Le ministère du Travail a annoncé mardi que les prix de détail avaient augmenté de 0,3% le mois dernier, en particulier dans le sillage des produits énergétiques, après une hausse de 0,1% en mai et juin.

Sur douze mois fin juillet, cela donne un taux d'inflation de 1,8% contre 1,6% en juin. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une augmentation mensuelle des prix de 0,3% et annuelle de 1,7%.

À l'exclusion des prix de l'énergie et des produits alimentaires, qui sont notoirement instables, les prix de détail ont augmenté de 0,3% sur un mois, comme en juin, et de 2,2% sur un an. contre 2,1% en juin.

Ces augmentations sont un peu plus élevées que prévu. La Réserve fédérale, qui a pour objectif d'inflation de 2%, suit l'évolution de l'indice des prix PCE, calculée à partir des dépenses de consommation, pour orienter sa politique monétaire.

Il a donné une inflation annuelle de 1,6% en juin. Les marchés anticipent une nouvelle baisse des taux lors de la prochaine réunion de politique monétaire de la Banque centrale les 17 et 18 septembre, à la suite d'une forte hausse des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, qui a entraîné un renversement de la courbe des rendements et une augmentation le risque d'une récession.

La Fed a abaissé ses taux le mois dernier, pour la première fois depuis la crise financière de 2008. En juillet, les prix du gaz ont augmenté de 2,5% après une baisse de 3,6% en juin. Les prix de l'électricité ont augmenté de 0,6%, tandis que les prix des aliments n'ont pas changé pour le deuxième mois consécutif.

L'inflation reste modérée en dépit des tarifs de la Maison Blanche sur les produits chinois importés, ces derniers étant principalement des biens d'équipement. Cela pourrait changer après que le président Donald Trump ait annoncé, en juillet, une augmentation de 10% des droits de douane sur des produits importés de 300 milliards de dollars à compter du 1er septembre.

Ces nouveaux droits toucheraient principalement les biens de consommation et Goldman Sachs estime que les droits de douane ont jusqu'à présent ajouté 10 à 15 points de base à l'inflation annuelle de l'ECP et que les nouveaux droits ajouteraient 20 points de base supplémentaires.

(Lucia Mutikani Wilfrid Exbrayat pour le service français)

(tagsToTranslate) Bourse de Paris (t) investissement (t) CAC 40 action (t) SICAV (t) investissement (t) indices devises (t) bourse (t) cours de bourse (t) trackers (t) warrants (t) Boursorama

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.