Erin Blanchard de l’UFC a conclu un «accord» avec les parents pour suspendre l’université

Erin Blanchfield (8-1, trois arrivées), la native d’Elmwood Park, NJ, qui a remporté ses deux premiers combats UFC l’an dernier, se bat pour la première fois en tant que poids mouche de 23 ans le samedi 4 juin contre le vétéran JJ Aldrich (11-4, deux arrivées) sur la partie préliminaire du prochain UFC Fight Night de l’UFC Apex à Las Vegas. Scott Fontana du Post a discuté avec Blanchfield mardi via Zoom pour l’interview Post Fight de cette semaine.

Q : Vous avez fréquenté l’État de Montclair, mais vous avez récemment mis l’école en attente pour vous concentrer sur le combat. Comment était-ce équilibrer ces deux en même temps?
A: L’école pour moi était tellement juste un travail. J’y suis allé, j’ai fait ce que j’avais à faire et je suis parti. Donc, c’était définitivement plus difficile de l’équilibrer. J’ai en quelque sorte passé un marché avec mes parents : une fois entré à l’UFC, j’ai voulu mettre l’école de côté parce qu’on peut toujours retourner à l’école. Vous n’avez pas toujours l’opportunité d’être un athlète professionnel à l’un des plus hauts niveaux. C’était notre accord.

Q: Vous êtes devenu professionnel il y a seulement quatre ans et c’est votre troisième combat à l’UFC. Quelle a été l’expérience d’arriver à ce niveau si rapidement ?
A: Depuis que j’ai été dans les gymnases presque toute ma vie, j’ai vu d’autres combattants progresser et j’ai vu ce qu’ils ont traversé. J’ai donc vu le plan avant même de le faire moi-même et je savais les étapes que je voulais franchir, comme entrer chez les amateurs, puis chez les pros régionaux, puis essayer d’accumuler des victoires là-bas, puis entrer dans Invicta. Surtout en tant que femme, entrer dans Invicta était une grande chose pour moi d’acquérir de l’expérience contre des filles de haut niveau avant l’UFC.

Q : Êtes-vous intéressé par une revanche un jour avec Tracy Cortez, qui n’a pas non plus perdu à l’UFC ?
A: C’est toujours ma seule défaite, et elle est sur une séquence de 10 victoires consécutives. Et nous avons tous les deux raison sur cette percée dans la situation du classement, donc j’ai l’impression que ce combat se reproduira certainement. Et je suis excité pour ça.

Erin Blanchfield
@blanchfield_mma/Twitter

Q: Vous avez encore Aldrich qui est l’un des poids mouches les plus vétérans de la liste. Considérez-vous cela comme une avancée dans la compétition ?
A: Je le suis définitivement. Elle est certainement la fille la plus expérimentée jamais combattue.

Q : Comment évaluez-vous Aldrich en tant qu’adversaire ?
R : J’ai regardé toutes ses cassettes et mes entraîneurs ont veillé dessus. J’ai l’impression qu’elle a eu un style similaire une grande partie de sa carrière. Elle a des mains pointues. Elle est gaucher; c’est en fait mon quatrième gaucher d’affilée, ce qui est assez rare.

Q : Vous avez récemment reçu un avertissement public de l’USADA pour non-obtention d’une autorisation d’utilisation à des fins thérapeutiques (AUT) pour un médicament sur ordonnance. Pouvez-vous m’expliquer ce qui s’est passé ?
R : C’était un petit malentendu de ma part. Je suis allée voir un dermatologue car j’avais des problèmes d’acné et elle m’a prescrit une crème. Et je sais que je suis censé le faire, en tant que combattant de l’UFC, vous êtes testé par l’USADA, et vous êtes censé tout rechercher ou leur demander tout ce que vous ingérez ou mettez sur votre peau, mais je n’ai rien pensé parce que c’est juste une crème contre l’acné. J’en ai utilisé d’autres, ceux que vous pouvez acheter à la pharmacie. J’ai donc utilisé des crèmes contre l’acné dans le passé, mais c’était une prescription [spironolactone]. Et la substance qu’il contient est techniquement un diurétique illégal, mais j’avais une ordonnance du médecin et je l’utilisais juste comme topique pour l’acné. Donc, une fois que je leur ai expliqué que j’avais tout obtenu du médecin et toutes les informations, j’ai obtenu une AUT de l’USADA et de la commission sportive. Mais comme je ne l’ai pas fait avant de leur dire, ils m’ont donné un avertissement public. Mais je suis bon pour me battre, et il n’y a pas de suspension ou quoi que ce soit.

Q : Était-ce une bonne leçon pour vous si tôt dans votre carrière ?
R : Absolument. Vous devez absolument rechercher tout ce que vous ingérez ou mettez sur votre peau, comme chaque chose. Faites-leur savoir. Obtenez toutes les AUT dont vous avez besoin si c’est quelque chose dont vous avez vraiment besoin. C’est certainement une bonne leçon. je suis reconnaissant que [there are] pas de suspension ni rien. C’était une affaire assez facile et, oui, réglée.

Q : Vous souvenez-vous de votre première expérience avec le MMA ?
R : Mon père était un grand fan de MMA. Il regarde l’UFC depuis, comme l’UFC 1 dans les années 90, donc il l’a toujours eu. Je n’ai pas vraiment commencé à le regarder jusqu’à ce que Strikeforce arrive et là [were] des femmes qui s’y battent comme Ronda Rousey et Miesha Tate. … Donc je ne me souviens pas vraiment, forcément, de la première fois parce que j’ai l’impression que ça a toujours été allumé chez nous. Mais je me souviens que le premier impact pour moi a été de regarder Miesha Tate et Ronda Rousey se battre pour le titre Strikeforce. C’est le premier combat [for which] J’ai vraiment fait attention et j’ai regardé tout le combat.

Q : Tate est maintenant dans votre division. Que pensez-vous d’un combat potentiel avec elle sur la route?
A: J’espère pouvoir combattre Miesha Tate. Ce serait tellement cool. J’ai l’impression que dans le MMA masculin, vous voyez plus de gens combattre leurs idoles. Ils diraient: “Je regarde cette personne depuis que je suis enfant et je peux la combattre.” J’ai l’impression que dans les combats féminins, vous n’avez pas vu cela autant parce que cela n’existe tout simplement pas depuis aussi longtemps. Mais j’ai l’impression que ce serait définitivement mon moment. Tu m’as aidé à entrer là-dedans, mais maintenant c’est comme si je voulais me battre. La boucle est en quelque sorte bouclée.

Q : Vous pouvez combattre n’importe quelle personne qui a déjà vécu. Qui choisissez-vous?
A: Je sais que tu dis n’importe qui, mais je veux vraiment trouver Valentina [Shevchenko] un jour, je sais qu’elle compte se battre longtemps. Je sais que cela prend un peu de temps pour se lever pour ce titre, mais c’est quelqu’un que je veux vraiment combattre avant d’avoir fini.

Q : Poids typique entre les combats ?
A: Autour de 140ish [pounds].

Q : Poids typique le soir du combat ?
R : Je reviens généralement à environ 135.

Q : Quel combat de vos journées sur la scène régionale les fans devraient-ils regarder ?
A: Si vous êtes un fan frappant, vous devriez certainement revenir en arrière et regarder mon combat contre Victoria Leonardo parce que c’était un beau coup de tête que j’ai eu.

Q : Existe-t-il un excellent film MMA ?
R : Je ne crois pas. J’ai l’impression que les films MMA qui sont sortis sont un peu caricaturaux dans un sens. Ils ne sont peut-être pas super réels. Si je devais faire un film, je le ferais certainement beaucoup plus authentique.

Q : Film préféré ?
R : Les films « Insidious ».

Q : Votre activité de plein air préférée ?
R : Allez à la plage et traînez à la plage et faites des trucs là-bas. Quand je suis allé en Floride, nous avons fait des jet skis. Je veux aussi essayer le surf. Je n’ai jamais essayé le surf. J’aime sortir, surtout pendant l’été. Je suis définitivement beaucoup plus une personne d’activité d’été.

Q : Jeu vidéo préféré ?
A : Je ne suis pas vraiment un amateur de jeux vidéo.

Q : Qu’est-ce qu’une journée parfaite pour vous qui n’implique pas de combat ?
A : Je me lève et j’ai une matinée lente ; prendre un bon petit déjeuner avec des amis. Et puis nous sortons à la plage et passons une journée entière à la plage, et nous faisons des activités de plage, revenons, prenons une douche, puis sortons pour un bon dîner. Et puis, détendez-vous le reste de la nuit.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT