DVIDS – Actualités – L’USS The Sullivans achève un déploiement historique avec le HMS Queen Elizabeth et le UK CSG 21, marquant l’aboutissement d’un effort bilatéral d’une décennie

| |

MAYPORT, Floride (nov. 24, 2021) – Le destroyer lance-missiles de classe Arleigh Burke USS The Sullivans (DDG 68) est revenu à la base navale de Mayport, le 24 novembre, marquant la fin d’une tournée mondiale de sept mois à déploiement à les zones d’opérations des 2e, 5e, 6e et 7e flottes américaines dans le cadre du groupe aéronaval britannique 2021 (CSG 21) et de l’opération Fortis.

Le CSG 21 était dirigé par le porte-avions HMS Queen Elizabeth (R08) lors de son premier déploiement et était composé de forces multinationales, dont les Sullivans, l’Escadron d’attaque de chasse du Corps des Marines des États-Unis (VMFA) 211 et la frégate néerlandaise HNLMS Evertsen (F805).

Le Cmdr de la Marine américaine. James Diefenderfer, Jr., commandant des Sullivans, considère le déploiement intégré comme un pas en avant pour l’alliance maritime de longue date entre les États-Unis et le Royaume-Uni

“Les Sullivan ont eu la chance d’achever un déploiement de sept mois avec un porte-avions britannique, marquant l’aboutissement d’un effort de coordination bilatérale des porte-avions d’une décennie”, a déclaré Diefenderfer. “L’équipage des Sullivan a prouvé à maintes reprises qu’il avait le courage et le professionnalisme nécessaires pour représenter l’US Navy et la mémoire des frères Sullivan pendant leur déploiement.”

L’équipage a parcouru plus de 50 000 milles marins à travers quatre flottes américaines, transitant par le détroit de Gibraltar, le canal de Suez, Bab-el Mandeb, le détroit de Malacca et à travers l’équateur. Les Sullivans ont également effectué 29 ravitaillements en cours et 18 détails de la mer et de l’ancre lors des visites portuaires à Portsmouth, en Angleterre; Gaète, Italie ; Limassol, Chypre ; Guam; Yokosuka, Japon ; Baie de Souda, Grèce ; Toulon, France ; et Rota, Espagne.

Le Sullivan, le seul navire de surface américain du CSG 21, a soutenu les commandants des 2e, 5e, 6e et 7e flottes américaines dans 20 zones de guerre allant de la surface aux missiles balistiques et à la défense aérienne.

Alors qu’ils opéraient avec le CSG 21 dans le cadre de l’opération Fortis, les Sullivans ont été chargés d’escorter le HMS Queen Elizabeth à travers le monde, assurant une défense multi-menaces. L’opération Fortis a été exécutée en six phases dans quatre domaines d’opérations différents, démontrant l’interopérabilité avec plus de 15 pays alliés et partenaires différents. Les Sullivan ont également fourni une défense et un commandement et un contrôle en couches pour l’ensemble du groupe aéronaval à l’appui des missions de défense aérienne afin d’assurer la stabilité et la sécurité à travers le monde.

“L’USS The Sullivans fait partie intégrante du CSG britannique depuis plus d’un an”, a déclaré le Royal Navy Cdre. Steven Moorhouse, commandant du CSG 21. « Ce fut un plaisir de travailler avec les Sullivans, et je remercie chacun des membres de l’équipage du navire pour leur loyauté, leur professionnalisme et leur humour tout au long de notre voyage. La devise du navire dit tout : « Nous restons unis. »

Le CSG 21 a passé près de la moitié du déploiement de sept mois dans la zone d’opérations de la 6e flotte américaine, participant à quatre grands exercices multinationaux, dont Steadfast Defender et Strike Warrior 2021.

« Naviguer dans la 6e flotte avec ce groupe d’attaque multinational d’élite tout en démontrant une force entièrement intégrée a mis en valeur la relation spéciale et les valeurs partagées de nos nations », a déclaré Diefenderfer. « Ce déploiement a continuellement mis à l’épreuve notre capacité à surmonter les différences linguistiques et culturelles. La seule chose qui a été prouvée à maintes reprises, c’est que les marins de toutes les nations peuvent se comprendre et trouver un moyen de travailler ensemble.

Après avoir quitté la 6e flotte américaine, le CSG 21 a transité vers l’océan Indien où il a participé à l’exercice de la marine indienne Konkan. Ils se sont entraînés à faire progresser agressivement les tactiques de guerre de surface, anti-sous-marine et anti-aérienne tout en renforçant l’interopérabilité avec leurs partenaires étrangers.

Le groupe d’attaque est ensuite entré dans la 7e flotte américaine et a commencé une série d’exercices dans l’Indo-Pacifique, démontrant une interopérabilité transparente avec les alliés et les partenaires. L’exercice Noble Union, mené dans l’océan Pacifique, a pleinement intégré le CSG 21 et le groupe expéditionnaire (ESG) 7 et a marqué le début d’un entraînement tactique de trois mois avec la Force d’autodéfense maritime japonaise (JMSDF). Le groupe d’attaque s’est également entraîné avec les forces de surface de la République de Corée sur les communications, la recherche et le sauvetage, les capacités de ravitaillement et les évolutions de l’aviation entre ponts.

Le CSG 21 a rencontré le Ronald Reagan Carrier Strike Group (CSG 5), le Carl Vinson Carrier Strike Group (CSG 1) et le JMSDF Carrier Strike Group pour mener des opérations sur quatre porte-avions. Les escadrons de différentes escadres aériennes ont opéré de concert avec la force de 17 navires, représentant six nations participantes et démontrant leur engagement en faveur d’un Indo-Pacifique libre et ouvert.

Après avoir terminé leurs opérations dans la 7e flotte américaine, les Sullivans et le CSG 21 sont rentrés dans l’océan Indien pour participer à l’exercice de partenariat maritime dans la baie du Bengale avec l’Australie, l’Inde, le Japon et le CSG 1.

Les Sullivan se sont détachés du CSG 21 dans l’océan Indien et ont navigué indépendamment à travers la 5e flotte américaine, après une visite d’adieu du Cdre. Moorhouse et le brigadier du Corps des Marines des États-Unis. Le général Simon Doran, représentant national principal des États-Unis auprès du CSG du Royaume-Uni.

« USS The Sullivans ont été d’énormes représentants des États-Unis pendant le Carrier Strike Group 21 », a déclaré Doran. “De la mer du Nord à la mer de Chine méridionale, du soutien aux opérations de combat dans le cadre de l’opération Inherent Resolve à plus d’une douzaine de PASSEX avec des marines étrangères, les marins du Sullivans incarnaient la devise de leur navire – Nous restons ensemble.”

Les Sullivan ont participé à un dernier exercice avec la marine tunisienne en mer Méditerranée, la première fois à mener ensemble des opérations intégrées de haut niveau.
“L’équipage a travaillé extrêmement dur au cours de la dernière année et demie pour préparer et exécuter un déploiement aussi dynamique que celui-ci”, a déclaré Diefenderfer. «Je suis reconnaissant pour l’amour et le sacrifice dont les marins et leurs familles ont fait preuve lors d’une pandémie mondiale menant à un déploiement. L’équipage s’est réuni pour accomplir chaque tâche opérationnelle en équipe. »

L’interopérabilité des États-Unis et du Royaume-Uni avec d’autres alliés et partenaires internationaux démontre une concentration commune sur la sécurité et la liberté des mers. Les forces déployées à l’avant restent prêtes à répondre aux crises à l’échelle mondiale en tant que force maritime combinée.

Pour plus d’informations, veuillez visiter https://www.facebook.com/thesullivansddg68/, www.twitter.com/SenNatRepQNLZ, www.navy.mil, www.facebook.com/usnavy ou www.twitter.com/usnavy.

Date prise: 11.24.2021
Date postée: 11.24.2021 11:56
Identifiant de l’histoire : 410002
Emplacement: MAYPORT, Floride, États-Unis

Vues Web : 403
Téléchargements : 0

DOMAINE PUBLIC

Previous

Le bond en avant d’Obi Toppin, l’énergie a été un énorme coup de pouce pour les Knicks

Les résidents de la Pennsylvanie se préparent à célébrer Thanksgiving, à la manière d’une pré-pandémie | Aujourd’hui à Pa.

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.