Demandez à Rufus : les Columbus Warriors, la première équipe de football professionnel du Mississippi

| |

Nous sommes au milieu de la saison de football avec beaucoup d’intérêt non seulement pour les matchs du lycée et du collège, mais aussi pour la NFL. Bien que le Mississippi n’ait jamais eu d’équipe de la NFL, il y a eu des équipes de football professionnelles de ligues mineures ou en salle.

Si vous recherchez des informations sur ces équipes, vous en apprendrez davantage sur les Biloxi Fire Dogs et les Tupelo Fire Ants ou Mud Cats, mais il n’y a aucune mention de la première équipe professionnelle du Mississippi, les Columbus Warriors.

J’ai de bons souvenirs de leurs matchs alors que je les ai assistés avec mon père lorsqu’ils ont joué au Magnolia Bowl en 1964. Lors du premier match, j’ai été étonné que le quart-arrière des Warriors ait été répertorié comme ayant joué pour les Bears de Chicago. Je l’ai signalé à mon père qui a simplement souri et m’a dit « bien à un moment ».

Les matchs se sont terminés à la mi-saison avec le départ de l’équipe. Je n’ai jamais su pourquoi jusqu’à il y a environ sept ans, lorsque j’ai eu une conversation avec feu oncle Bunky et Ed Atkins. Ils m’ont raconté une histoire fascinante et divertissante des Columbus Warriors. Une petite recherche a comblé les lacunes de l’histoire de ce qui semble avoir été la première équipe de football professionnel du Mississippi.

En mai 1964, les Tuscaloosa Warriors de la Southern Professional Football League ont annoncé qu’en raison de la faible participation à leurs matchs à Tuscaloosa, ils déménageraient à Columbus. Les responsables de Columbus avaient proposé d’utiliser le stade de football Magnolia Bowl et avaient prévu une participation de plus de 5 000 personnes pour chaque match. Le lycée SD Lee de Columbus attirait des foules énormes à ses matchs et, selon les reportages de Tuscaloosa, son entraîneur-chef de football, Billy Brewer, devait aider à recruter des joueurs pour les Warriors.

Selon le Chattanooga Daily Times, le principal propriétaire, Eddie Brightwell, était un vendeur d’articles de sport de Tuscaloosa. Le Delta Democrat-Times de Greenville, a rapporté que l’ancienne star d’Ole Miss Paige Cothern serait un entraîneur de joueurs et Brewer serait le directeur général. Le rédacteur en chef de la distribution commerciale des sports, Eddie Dean, a accepté d’occuper le poste de directeur commercial. L’entraîneur-chef des Warriors était le quart-arrière Bobby Jackson.

Jackson avait été le quart-arrière de la première équipe de Bear Bryant en Alabama. Il a eu une carrière professionnelle courte mais digne d’un conte, d’abord avec Green Bay, puis dans l’équipe de championnat de la NFL des Eagles de Philadelphie et se terminant avec les Bears de Chicago. Le Yazoo (City) Herald a écrit : « Les Yazooans et les Mississippiens peuvent profiter de la proximité de Columbus et profiter du football professionnel cette année. »

Les Tuscaloosa Warriors sont devenus les Columbus Warriors de la Southern Professional Football League le 1er juillet 1964, rejoignant des équipes à Jacksonville, Floride, Orlando, Floride, Daytona, Floride, Chattanooga, Tennessee, et Mobile, Gadsden et Huntsville, Alabama. Le calendrier était un match à domicile et un match à l’extérieur entre chaque équipe. Le premier match à domicile de Columbus était contre Gadsden le 25 juillet, suivi d’un match sur la route à Orlando. La liste de l’équipe était un mélange d’anciens joueurs universitaires locaux, d’anciens joueurs de la NFL et même de certains joueurs universitaires d’équipes universitaires de la région jouant sous des noms fictifs. Selon Bunky, cela incluait des joueurs universitaires célèbres plus tard qui se sont présentés le soir du match et ont été payés en espèces après le match.

Ed Atkins de Columbus a joué la garde pour les Warriors et s’est souvenu de la “longue année où il a joué pour l’équipe un été”. L’équipe avait commencé à s’entraîner à la mi-juillet au Red Bird Park à Columbus. Ed s’est rappelé : ” Doggone, il faisait chaud quand nous avons joué. ” L’alignement pour les matchs à domicile était de 29 à 35 joueurs et ils ont reçu de 75 à 100 $ pour les matchs qui se sont déroulés le jeudi soir.
Un article de journal fait référence à une équipe itinérante de 25 personnes, et Ed avait déclaré qu’ils se rendaient aux matchs à l’extérieur de la ville dans leurs propres voitures. Les uniformes étaient dorés avec des garnitures blanches et noires.

Il y avait plusieurs joueurs de la zone pour les Warriors dont Ed se souvenait : John Thompson, un garde de New Hope, « faisait des bruits comme un grizzli en bloquant » ; Jessie Sparkman, un tacle de Macon, « écraserait quiconque ne s’écarterait pas de son chemin »; et Larry Cohen, de retour de Columbus, était si soigné que «chaque fois qu’il touchait le sol, il devait se brosser dès qu’il se levait».

Ensuite, il y avait James Barnett de Macon. Il avait joué pour les Vikings du Minnesota et « pouvait exécuter ce ballon. S’il sortait un jour, il était parti. En plus des joueurs de la région des Columbus Warriors, Charles Poundes de Columbus a joué pour Chattanooga et l’ancien quart-arrière de l’État du Mississippi, Billy « Tootie » Hill, a joué pour Huntsville.

Les Columbus Warriors, cependant, n’ont pas duré toute la saison. L’histoire qu’on m’a racontée était qu’avant un match de mi-saison avec une grande foule au Magnolia Bowl, l’un des représentants de l’équipe est descendu sur la touche pour parler à l’équipe. Il leur a dit qu’il avait l’argent pour l’équipe et qu’il récupérerait également les reçus de la porte et les paierait à la mi-temps. Ils ne l’ont plus jamais revu, et Bunky et Ed ont dit qu’ils se souvenaient que cela avait conduit l’équipe à s’effondrer.

Ed a déclaré qu’il s’était retrouvé avec un programme de jeu, plusieurs chèques sans provision de l’équipe et des souvenirs de la première équipe de football professionnel du Mississippi. L’histoire du vol de l’argent s’est peut-être déroulée de cette façon ou non, mais c’est une belle histoire et quelque chose de sûr s’est produit qui a poussé l’équipe à se retirer à la mi-saison.

Les archives en ligne du football professionnel ont le record de 1964 pour les Columbus Warriors. Leur premier match était prévu pour le Magnolia Bowl contre Huntsville en juillet, mais c’était un forfait. Le 25 juillet 1964, ils ont perdu contre les Gadsden Raiders au Magnolia Bowl, 23-6. Ils ont ensuite battu les Orlando Broncos à Orlando, 14-13. Ils ont ensuite perdu contre les Robbins de Jacksonville (Floride) au Magnolia Bowl, 28-6, le 8 août. Le 15 août, ils ont perdu contre les Chattanooga Cherokees, 25-7, à Chattanooga. Le 22 août, ils ont perdu à Orlando, 44-13, avec une notation “déplacé de Columbus”. Ils ont joué deux autres matchs sur la route, puis ont perdu le reste de la saison, dont deux autres matchs prévus pour le Magnolia Bowl.

Que s’est-il vraiment passé avec les Columbus Warriors et leur disparition ? Si seulement le vieux Magnolia Bowl pouvait parler.

Rufus Ward est un historien local.

Rufus Ward est un natif de Columbus un historien local. Envoyez vos questions sur l’histoire locale à Rufus par e-mail à l’adresse [email protected]

Previous

Open de Saint-Pétersbourg : Rohan Bopanna et Denis Shapovalov quittent les demi-finales après leur défaite

Une fanfare de l’État de l’Ohio détruit le Michigan à la mi-temps

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.