Home » Compte courant, la limite de paiement non écrite : mieux vaut la respecter

Compte courant, la limite de paiement non écrite : mieux vaut la respecter

by Nouvelles

Combien d’argent peut-on verser sur un compte courant en une seule opération ? En réalité il n’y a pas de limite mais les contrôles existent.

Photo © AdobeStock

Une limite sur le montant payable sur un compte courant. Nous n’avons pas l’habitude d’y penser mais c’est un scénario que nous envisageons en fait presque tous les jours. Surtout ces derniers temps, suite à l’introduction de nombreuses formes de sanctions au cas où le montant global serait jugé trop élevé. Néanmoins, le compte courant représente la forme physique de l’épargne pour la grande majorité des consommateurs, qui comptent sur les banques pour pouvoir non seulement conserver mais aussi conserver leur argent. Habituellement, le niveau du montant est nivelé par les versements, tant pour les salariés que pour les retraités.

Pour les indépendants, les intérimaires et les titulaires de numéros de TVA, le parcours pourrait être plus complexe. Par exemple, ceux qui reçoivent des paiements en espèces (comme les pharmacies, les stations-service ou les buralistes) il est confronté à un dilemme plus épineux qu’il n’y paraît. Est-il possible d’effectuer un dépôt important d’espèces sur votre compte courant ? Et, si c’était le cas, y aurait-il une commodité particulière ? Certes, dans certains cas, ce n’est pas votre propre argent. Pour les pharmacies par exemple. Mais une entreprise comme un magasin soulève trop souvent la question.

Compte courant, combien d’argent vaut-il la peine de payer?

Le principal doute est de savoir si ces opérations attirent ou non l’attention de l’administration fiscale pour les différentes évaluations. En effet, malgré le droit de payer ses propres chiffres, il ne faut pas oublier l’existence du registre des comptes courants, c’est-à-dire un registre capable de retracer chaque opération bancaire, des paiements aux virements électroniques. Ceci, bien sûr, sert aux autorités à surveiller les mouvements d’argent et à empêcher (ou réprimer) toute transaction illégale. Fondamentalement, le droit de payer de l’argent (quel qu’en soit le montant) est là, à condition que le titulaire du compte soit parfaitement en mesure d’en justifier l’origine.

LIRE AUSSI >>> Compte courant commun, les règles clés à ne pas oublier

Par conséquent, il n’y a pas de limite au paiement en espèces. Cependant, il est bon de se rappeler d’être prudent, car il peut y avoir un éventuel signalement à l’Unité d’Information Financière (Uif), ou l’organisme habilité à effectuer des contrôles sur les grands mouvements. Dans ces cas, avoir versé des sommes importantes sur votre compte courant est un comportement qui doit être justifié par une preuve d’origine non équivoque. L’objectif de l’UIF, en effet, n’est pas tant la lutte contre l’évasion fiscale, mais la surveillance d’éventuelles opérations de blanchiment d’argent. Certainement pas moins important.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.