Castaner voit "l'impatience et la demande des Français"

ANALYSE POLITIQUE – Seuls 19% des Français estiment que le bilan d'Emmanuel Macron est positif selon la dernière enquête Kantar-Sofres pour RTL, LCI et Le Figaro.
Coup dur pour l'exécutif. Selon le dernier sondage Kantar-Sofres pour RTL, LCI et Le Figaro (voir ci-dessus), seuls 19% des Français pensent que le rapport d'Emmanuel Macron est positif depuis son arrivée à l'Élysée. Un chiffre très critique pour le chef de l’Etat que le délégué général de la République en mouvement, Christophe Castaner, a tenté d’expliquer dimanche lors du "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro". "C'est un mauvais chiffre qui correspond à l'impatience, à l'attente, à l'exigence des Français. Il faut le comprendre", a-t-il déclaré. Plus de "pédagogie" "Nous sommes en charge depuis quinze mois. Rappelons-nous la situation avec le rejet quasi total de la classe politique française. Si Emmanuel Macron est aujourd'hui président, c'est que nous étions en situation de crise profonde, rejet des institutions. Nous sommes dans la reconquête ", a rappelé, positif, Christophe Castaner. Face à ce mauvais sondage pour l'exécutif, le patron de LaREM, également membre du gouvernement en tant que secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement et proche d'Emmanuel Macron, a estimé qu'il fallait davantage de "pédagogie". expliquer l'évolution des réformes aux Français. "Les Français pensent parfois qu'avec une baguette magique ou en claquant des doigts, on peut réparer ce pays qui était en grande fragilité et qui l'est encore aujourd'hui. Cela prend du temps pour cela", a demandé Christophe Castaner. Bien qu'il concède que la majorité doit "insister sur certains sujets" ou "améliorer certaines politiques", le patron de LaREM balaie l'idée d'un président trop juste, voire d'un "président des riches". Une critique qui revient régulièrement. Terminer le "et la droite et la gauche" "La première mesure que nous avons appliquée a été la duplication des cours de début septembre dans les quartiers les plus difficiles de France. Est-ce une mesure de droite? Tout le monde vous le dira, & # C'est une mesure de gauche, a-t-il soutenu. Mais je m'en fous un peu. Ce qui compte, c'est que cela porte ses fruits. »Christophe Castaner propose également de mettre fin au réflexe de classer gauche ou droite chaque réforme initiée par la majorité. "Je n'aime pas vraiment l'idée de la jambe gauche ou de la jambe droite", a-t-il déclaré, estimant que les mesures prises doivent avant tout répondre à la nécessité de "libérer et protéger". "Je me souviens que Michel Rocard disait:" Il faut un volet économique qui crée de la richesse et une dimension sociale ". Trop souvent dans ce pays, nous ne nous sommes pas demandé si nous avions ce que nous distribuions", a regretté le secrétaire d'Etat. Castaner a également rassuré les Français sur l'amélioration du pouvoir d'achat, la principale attente pour 55% d'entre eux selon notre enquête. "Je donne rendez-vous aux salariés français à la fin du mois d'octobre. Ils vont voir une augmentation significative de leur salaire net. C'est l'effet de la deuxième suppression des charges", promet le patron de LaREM. Assez pour inverser la tendance dans les sondages? .

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.