Carlos Ghosn: l'anniversaire de 630 000 € payé par Renault-Nissan - 12/02/2019

l'essentiel
Carlos Ghosn a célébré son anniversaire lors d'une fête organisée à Versailles en 2014 et payée par Renault-Nissan pour 630 000 euros.

L'ancien patron de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a organisé une soirée au château de Versailles le 9 mars 2014. Ce dernier devait officiellement être l'occasion de remercier les partenaires de cette alliance âgée de 15 ans. .

Cependant, Les Echos ont révélé que cet événement à Versailles, organisé 18 jours avant l'anniversaire des 15 ans de l'alliance, avait eu lieu le jour des 60 ans du magnat de la voiture. Le reçu a été payé par la holding néerlandaise qui contrôle l’alliance, RNBV, pour un prix de 630 000 euros.

Le château de Versailles au coeur des scandales de Carlos Ghosn

Le château de Versailles a confirmé qu'une partie du château avait été louée pour la soirée du 9 mars 2014 pour un montant de 160 000 euros.

Mais l’alliance a également pris en charge le reste de la facture, à savoir un dîner concocté par Alain Ducasse, des feux d’artifice et des frais de taxi pour les invités.

Alors que l’avocat de Carlos Ghosn a déclaré la semaine dernière que l’événement était de toute évidence un événement professionnel, aucun membre de l’alliance ne s’en souvient, à part un proche collaborateur de l’ancien patron et responsable de la communication de l’alliance. De plus, Franceinfo confirme que toute la famille de Carlos Ghosn était présente, ainsi que certains hommes politiques.

Le constructeur a également payé la note de mariage de Ghosn.

Jeudi 7 février, le constructeur automobile français Renault avait déjà signalé à la cour que Carlos Ghosn avait reçu un avantage en nature de 50 000 euros pour son mariage d'octobre 2016, dans le cadre d'un contrat de mécénat avec le château de Versailles. L'ancien PDG a également déclaré qu'il était prêt à rembourser l'argent.

Carlos Ghosn est emprisonné au Japon depuis le 19 novembre pour suspicion d'abus de confiance et de perte de revenus lors de déclarations aux autorités boursières de 2010 à 2018.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.