Bank of America va réduire les frais de découvert de 35 $ à 10 $

Bank of America, la deuxième banque américaine, réduit les frais de découvert de 35 $ à 10 $ à partir de mai, a annoncé la banque dans un communiqué de presse mardi.

La banque cessera également de facturer des frais de fonds insuffisants à partir de février, a-t-il déclaré.

Cette décision intervient alors que la réglementation et le Congrès examinent de plus en plus ces frais. Le Consumer Financial Protection Bureau (CFPB) a déclaré le mois dernier qu’il examinait ces frais, qui, selon lui, ont rapporté 69 milliards de dollars aux banques au troisième trimestre 2021, et publiera de nouvelles directives visant à réduire la dépendance des banques à leur égard.

Certaines banques semblent essayer de devancer toute intervention réglementaire. À la fin de l’année dernière, Capital One Financial a déclaré qu’elle cesserait de facturer les comptes pour manque de fonds pour couvrir les traites, et la plus grande banque américaine, JPMorgan Chase, a déclaré qu’elle donnerait plus de latitude aux clients avant de facturer des frais.

JPM, dirigé par le PDG Jamie Dimon, a déclaré qu’il donnerait aux clients une journée complète pour ramener les comptes à découvert à zéro et permettrait aux clients de puiser dans les fonds des dépôts directs de chèques de paie jusqu’à deux jours plus tôt avant de leur facturer des frais.

De nombreuses banques américaines sont confrontées à un examen minutieux du Consumer Financial Protection Bureau sur ce qu’elles facturent aux clients pour les erreurs.
Getty Images

En comparaison, Bank of America réduira les frais de découvert à 10 $ et éliminera les frais de transfert facturés aux clients pour l’utilisation du service de protection contre les découverts de la banque.

La banque a déclaré que ces mesures, et d’autres qu’elle dit avoir prises auparavant, réduiront les revenus que la banque tire des frais de découvert de 97% depuis 2009.

“Nous restons déterminés à prendre des mesures qui réduiront davantage les frais de découvert à l’avenir et continuerons à permettre aux clients d’apporter des changements positifs au comportement en matière de découvert”, a déclaré Holly O’Neill, présidente de la banque de détail chez Bank of America. Libération.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT