au moins 41 morts dans une attaque islamiste à Mogadiscio

Plusieurs voitures piégées ont explosé. Un kamikaze et des hommes armés ont alors attaqué.

Au moins 41 personnes ont été tuées et 106 autres blessées vendredi 9 novembre dans un attentat à Mogadiscio, capitale de la Somalie. Selon des sources de sécurité et des témoins, deux voitures piégées ont explosé presque simultanément vendredi après-midi près de l'hôtel Sahafi, où séjournent des hommes politiques somaliens.

Un kamikaze a ensuite activé son gilet explosif devant l'hôtel, qui avait déjà été attaqué en 2015. Des hommes armés ont tenté sans succès d'entrer dans le bâtiment avant d'être abattus.

Une attaque revendiquée par le Shebab

"Plus de 100 personnes ont été blessées lors de l'attaque d'hier et certaines ont succombé à leurs blessures dans la nuit"a déclaré un responsable de la sécurité, Abdirahman Osman. "La plupart des personnes tuées étaient des civils et près de 20 d'entre eux sont morts dans des minibus qui passaient sur la route au moment de l'explosion.", a expliqué un témoin, Ibrahim Mohamed.

L'agression a été revendiquée par les insurgés islamistes Shebab, affiliés à Al-Qaïda. Le président du parlement somalien, Mohamed Mursal, a accusé la shebab de prendre délibérément pour cible des civils.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.