nouvelles (1)

Newsletter

Au magasin de mode avatar, Meta vendra des vêtements virtuels pour de l’argent réel

Un logo de Meta Platforms Inc. est visible sur son stand, à la conférence Viva Technology dédiée à l’innovation et aux startups, au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, France le 17 juin 2022. REUTERS/Benoit Tessier

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

17 juin (Reuters) – Le propriétaire de Facebook, Meta Platforms (META.O), lance une boutique de vêtements numériques où les utilisateurs peuvent acheter des tenues de créateurs pour leurs avatars, a déclaré vendredi le directeur général Mark Zuckerberg.

Des tenues virtuelles conçues par les marques de mode Balenciaga, Prada et Thom Browne seront disponibles à l’achat pour commencer, a déclaré Zuckerberg, s’exprimant dans un flux vidéo en direct avec le responsable de la mode d’Instagram.

Un porte-parole de Meta a déclaré qu’ils coûteraient entre 2,99 $ et 8,99 $, bien moins que les vraies tenues de ces créateurs. Le sac en cuir d’autruche Matinee de Prada, par exemple, se vend 10 700 $.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Zuckerberg a déclaré qu’il espérait transformer le magasin en un marché ouvert où les développeurs pourraient créer et vendre une large gamme de vêtements numériques.

Les avatars sont apparus comme un moyen pour Meta de relier l’identité des utilisateurs sur Facebook, Instagram et ses autres services, car ils relient de plus en plus les plates-formes et s’orientent vers la construction d’un “métaverse” immersif de mondes numériques partagés et interconnectés où les utilisateurs peuvent se rassembler.

Les utilisateurs des casques de réalité virtuelle de la société configurent des avatars pour jouer à des jeux vidéo, suivre des cours d’exercices et participer à des conférences téléphoniques, bien qu’au départ, les tenues numériques ne soient disponibles que sur Facebook, Instagram et Messenger, a déclaré Meta dans un communiqué.

La société a repensé ses avatars de réalité virtuelle l’année dernière pour qu’ils soient plus expressifs et tridimensionnels, puis les a rendus disponibles sur Facebook, Instagram et Messenger à partir de janvier.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Katie Paul et Ahmed Farhatha; édité par Jonathan Oatis et David Gregorio

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT