Accusé de soutenir le maréchal Haftar, Paris réaffirme son soutien à Tripoli

0
51

L'armée nationale libyenne (NLA), commandée par Khalifa Haftar, a lancé une offensive vers la capitale il y a un peu moins de deux semaines.

Accusations non publiées. Le gouvernement d’union nationale du ministère de l’Intérieur du Libye, reconnu par la communauté internationale, a accusé la France de soutenir le maréchal Khalifa Haftar, dont les forces ont lancé un assaut sur la capitale, Tripoli.

Selon une déclaration, le ministre de l'Intérieur, Fathi Bach Agha, a ordonné "la suspension de tout lien entre (son) ministère et la partie française dans le cadre d'accords de sécurité bilatéraux (…) en raison de la position du gouvernement français soutenir le criminel Haftar qui agit contre la légitimité ".

Immédiatement, la France a réfuté les accusations "complètement non fondé" du ministère de l'Intérieur libyen. "La France soutient le gouvernement légitime du Premier ministre Fayez al Sarraj et la médiation des Nations unies pour une solution politique inclusive en Libye"a souligné la présidence française. "Ce sont des déclarations tristes", a ajouté la source, soulignant la coopération en matière de sécurité entre Paris et Tripoli pour la formation de la garde présidentielle du Premier ministre.

L'armée nationale libyenne (NLA), commandée par Khalifa Haftar, a lancé une offensive en direction de la capitale il y a à peine deux semaines, qu'elle prévoyait de mener dans deux jours. Mais les forces fidèles au gouvernement d'union nationale ont réussi à contenir l'offensive avec l'aide de la milice occidentale.

Lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.