WeatherTalk : novembre, janvier et mars sont les plus touchés par les blizzards

| |

De gros blizzards et d’autres formes de tempêtes hivernales paralysantes peuvent survenir dans notre région à tout moment d’octobre à mai. Cependant, il y a certaines périodes de l’hiver où les grosses tempêtes sont plus probables. Les trois mois au cours desquels les tempêtes hivernales sont les plus probables sont novembre, janvier et mars. Les grosses tempêtes se produisent en raison des niveaux élevés d’énergie. Novembre et mars sont les périodes de l’année où le contraste de température entre l’Arctique et les tropiques devient une bande étroite et changeante à travers les latitudes moyennes de l’hémisphère nord. Les tempêtes sont renforcées par le flux d’air à travers ces contrastes.

Janvier est le moment où l’air arctique est le plus susceptible de tomber dans notre région. Parfois, lorsque le courant-jet s’incline juste au-dessus des Rocheuses canadiennes, de l’air chaud s’accumule juste avant le froid glacial et fournit le contraste de température, et une puissante tempête Alberta Clipper est née. D’autres mois d’hiver sont tout à fait capables de produire de grosses tempêtes, mais pas aussi souvent.

Inscription à la newsletter pour les alertes par e-mail

Previous

L’avocat de la ville de Minneapolis affirme que le poste lié aux élections du chef de la surveillance de la police était une violation de l’éthique

Daily News : Madonna Covers V, Heidi Klum fait Halloween, Jeremy Scott à l’honneur et bien plus encore !

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.