Waltham Forest Mini Holland: Répression contre les automobilistes se garant dans les pistes cyclables

Le conseil de Waltham Forest a lancé une campagne de répression contre le stationnement illégal dans les nouvelles pistes cyclables de Mini Holland. Les agents de la circulation effectueront des patrouilles supplémentaires et les résidents seront avertis que les permis de stationnement pourraient être révoqués.

Le programme Mini Holland, d'une valeur de 30 millions de livres, vise à réduire la circulation automobile et à augmenter le nombre de cyclistes et de marcheurs. Cependant, plusieurs automobilistes se sont garés sur des pistes cyclables. Le London Evening Standard rapporte que le problème s'aggrave le soir.

Les surveillants commencent normalement à 22 heures, mais les patrouilles dureront maintenant jusqu'à 1 heure du matin, tandis que le prochain quart de travail commencera à 5 heures du matin au lieu de 8 heures.

Les membres du public sont également encouragés à photographier les véhicules incriminés et à les envoyer au conseil.

Clyde Loakes, chef adjoint du Waltham Forest Council’s’s Council, a déclaré: «Je suis de plus en plus frustré, car beaucoup de nos résidents sont victimes du nombre excessif d’abus de stationnement sur les trottoirs et maintenant, de plus en plus, de stationnements sur les pistes cyclables de l’arrondissement.

"J'espère que ce n'est qu'un éclair dans le pan, que les travaux continuent avant la fin [of the cycle lanes]. J’ai demandé aux officiers d’explorer les mesures qui pourraient «casser le fardeau» avant qu’ils ne deviennent trop prolifiques. Cela inclut de regarder, s’ils ont un permis de stationnement des résidents, si nous pourrions le révoquer. "

"Je ne pense pas que les PCN [parking tickets] travaillent souvent en eux-mêmes. Certaines de ces personnes semblent stationner constamment sur les trottoirs. Nous n'investissons pas tout cet argent dans la création de nouvelles infrastructures pour les piétons et les cyclistes afin qu'elles soient utilisées de manière abusive par des personnes qui pensent avoir le droit de stationner n'importe où. ”

Le militant du cycle, Paul Gasson, a déclaré: «Il s’agit d’un changement de culture et certaines personnes auront besoin d’un coup de pouce pour les aider à comprendre. Nous avons toujours une culture de la voiture ici où les gens se sentent autorisés à conduire n'importe où et à se garer sur des trottoirs. J'applaudis vraiment le conseil pour sa préparation à prendre des mesures d'application de la loi. "

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.